Adrien Rose Destailleur (2)

Quelques citations de Adrien Destailleur :

Savoir bien les choses est plus utile pour écrire ; savoir bien des choses est plus utile pour converser.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Si l'on ne parlait que de ce qu'on sait, on serait trop souvent réduit au silence.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Le goût est à l'esprit ce que la sensibilité est à l'âme.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Les erreurs de l'esprit causent plus de maux dans le monde que les égarements du cœur.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

L'instruction rend meilleur ou pire : c'est une semence qui, selon les terroirs, produit des fruits ou des poisons.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

La renommée des grands hommes est comme les fleuves, qui grossissent en s'éloignant de leur source.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

La vanité est la gloire des petites âmes.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

La modestie ne consiste pas précisément à ignorer son mérite, mais à ne pas s'en glorifier.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

C'est un grand mérite de savoir oublier le sien, et de ne paraître sensible qu'à celui des autres.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

La timidité est un mélange de prétention et de modestie : elle provient du désir de plaire et de la défiance de soi-même.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

La timidité n'est souvent qu'un amour-propre craintif.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Les grands sont ennuyés des hommages qu'on leur rend, et blessés de ceux qu'on ne leur rend pas.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Il est rare que la justice de celui qui nous condamne ne provoque pas notre injustice à son égard.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Le mérite qui se montre au lieu de se laisser voir, peut être considéré, mais rarement il est aimé.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

La modestie est la grâce du mérite.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Un esprit médiocre, mais ferme en ses desseins, l'emporte sur un esprit supérieur, qui manque de constance.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Il ne faut souvent que persévérer pour faire applaudir et admirer ce qui a été le plus blâmé et critiqué.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

La persévérance est la mère des succès.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Les hommes sans caractère sont des gens qui ne savent pas se tenir debout ; s'ils se lèvent, soit ils tombent d'un côté soit ils tombent de l'autre.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

On doit se louer d'avoir la timidité qui retient, quand on n'a pas la force qui surmonte.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

On dit quelquefois du mal de soi, pour empêcher que les autres n'en disent.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Il est rare qu'on n'ait pas des défauts qui avoisinent ses qualités, et des qualités qui avoisinent ses défauts.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Quand la bienfaisance n'est pas une inspiration du cœur, c'est qu'elle agit par intérêt.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Un homme généreux est celui qui peut sacrifier ses propres intérêts à ceux d'autrui.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)

Il n'est pas rare qu'on se glorifie d'un but atteint par hasard, même contre son gré.
Adrien Destailleur ; Observations morales, critiques et politiques (1830)