Alexandre Dumas, fils

Quelques mots sur l'auteur :

Alexandre Dumas, fils

Romancier et auteur dramatique français né le 27 juillet 1824 à Paris, Alexandre Dumas fils est décédé le 27 novembre 1895 à Marly-le-Roi dans les Yvelines. Il fut élu à l'Académie française le 29 janvier 1874, Dumas est mort à l'âge de 71 ans et repose au cimetière de Montmartre à Paris. Son père, Alexandre Dumas, est inhumé depuis le 30 novembre 2002, au Panthéon de Paris.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 74 citations de Alexandre Dumas, fils :

Nos mères savaient vieillir... elles acceptaient bravement et ingénument les cheveux blancs et les rides ; elles remplaçaient la beauté par l'esprit, la jeunesse par la grâce, la galanterie par la bonne humeur, l'amour par l'amitié.
Alexandre Dumas, fils ; Un père prodigue, le 30 novembre 1859.

Les femmes permettent quelquefois qu'on trompe leur amour, jamais qu'on blesse leur amour-propre, et l'on blesse toujours l'amour-propre d'une femme quand, deux jours après qu'on est son amant, on la quitte, quelles que soient les raisons que l'on donne à cette rupture.
Alexandre Dumas, fils ; La dame aux camélias, le 2 février 1852.

Il n'y a de vrai bonheur que celui que personne ne connaît.
Alexandre Dumas, fils ; Le demi-monde, le 20 mars 1855.

Il n'y a pas de fortune, si patiemment amassée qu'elle soit, il n'y a pas d'amour, si profondes racines qu'il ait jetées au cœur, qui puisse donner à l'homme la satisfaction et le bonheur de la science acquise, et surtout de la science utile aux autres.
Alexandre Dumas, fils ; Le docteur Servans (1849)

Le moindre événement peut ruiner un homme, le moindre caprice tuer un amour, mais la mort seule, ou la folie, cette mort de l'intelligence, peuvent détruire ce que la science a amassé.
Alexandre Dumas, fils ; Le docteur Servans (1849)

Savoir vieillir, la science qu'on devrait acquérir tous les jours, et qui manque bien souvent à des presque centenaires.
Alexandre Dumas, fils ; Le docteur Servans (1849)

Le sage est celui qui, spectateur des misères et des passions des hommes, en fait son profit, et apprend l'expérience sur le désenchantement des autres, comme les médecins apprennent la vie sur des cadavres inconnus.
Alexandre Dumas, fils ; Le docteur Servans (1849)

L'important, c'est d'aimer, de se sentir vivre et de donner la vie à d'autres êtres.
Alexandre Dumas, fils ; L'affaire Clémenceau (1866)

Les femmes, c'est le plus beau spectacle qu'il soit donné à l'homme de contempler.
Alexandre Dumas, fils ; L'ami des femmes, le 5 mars 1864.

L'épouse qui sera mère de famille a plus besoin de respect que d'amour.
Alexandre Dumas, fils ; Un père prodigue, le 30 novembre 1859.

Huit jours après notre mariage, il me dit : Madame, que pensez-vous de moi, maintenant que vous me connaissez ? Mais, monsieur, lui répondis-je, vous m'embarrassez fort !
Alexandre Dumas, fils ; Aventures de quatre femmes (1847)

On se console, en racontant ce qu'on souffre.
Alexandre Dumas, fils ; La dame aux camélias, le 2 février 1852.

On ne peut parler une langue qu'à la condition de l'avoir sérieusement apprise.
Alexandre Dumas, fils ; La dame aux camélias, le 2 février 1852.

Le mal n'est qu'une vanité, ayons l'orgueil du bien.
Alexandre Dumas, fils ; La dame aux camélias, le 2 février 1852.

Une femme connaît une partie du passé de l'homme avec qui elle vit, et, dans ses amours d'autrefois, elle choisit immanquablement la femme qu'il a le plus aimée avant elle, pour utiliser sa jalousie, pour lui en vouloir un peu de cet amour antérieur, et même pour paraître en craindre l'influence dans l'avenir.
Alexandre Dumas, fils ; Un cas de rupture (1892)

Elle a beau être millionnaire, belle et grande, une femme est toujours femme ; autrement dit, elle ne se sépare jamais de l'homme qu'elle aime, pour si peu de temps que ce soit, sans quelques vagues inquiétudes, et trouve toujours le moyen d'être jalouse de quelqu'un ou de quelque chose.
Alexandre Dumas, fils ; Un cas de rupture (1892)

Une courtisane n'est qu'une bijoutière en faux de l'amour chez laquelle on achète du strass.
Alexandre Dumas, fils ; Un cas de rupture (1892)

La fortune ouvre la porte à toutes les jouissances.
Alexandre Dumas, fils ; Un cas de rupture (1892)

La fortune ne fait pas le bonheur, parce que le bonheur de l'homme n'a pas de thermomètre fixe et que son désir n'a pas de limites certaines ; mais je déclare que, parmi les choses qu'il recherche le plus obstinément, et qui, par conséquent, sont pour lui sinon le moyen unique de parvenir au bonheur, au moins un des plus certains pour se le procurer, la fortune doit être placée au premier rang.
Alexandre Dumas, fils ; Un cas de rupture (1892)

La fortune ne fait pas le bonheur ! C'est là une vieille maxime inventée certainement par un millionnaire pour un de ses amis pauvre auquel il aimait mieux donner cette consolation que la moitié de ses rentes.
Alexandre Dumas, fils ; Un cas de rupture (1892)

La jeunesse supplée à la fortune.
Alexandre Dumas, fils ; Un cas de rupture (1892)

L'amour est exigeant, il n'admet pas qu'on s'occupe d'autre chose que de lui.
Alexandre Dumas, fils ; Un cas de rupture (1892)

Il n'y a adultère que là où il y a amour entre le mari et la femme.
Alexandre Dumas, fils ; Un cas de rupture (1892)

Rien n'est plus joli qu'une Anglaise, quand elle se met à être jolie.
Alexandre Dumas, fils ; Un cas de rupture (1892)

Le cerveau de l'écrivain n'est que l'estomac de sa pensée.
Alexandre Dumas, fils ; Un cas de rupture (1892)