André Giroux

Quelques mots sur l'auteur :

André Giroux

Homme de lettres québécois, écrivain et fondateur de la revue Regards né le 10 décembre 1916 à Québec, André Giroux est décédé le 28 juillet 1977 près de Drummondville au Canada. Âgé de 61 ans, il meurt à la suite d'un accident de la circulation au centre hospitalier de Sherbrooke.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 16 citations de André Giroux :

L'arme du démon, c'est le scrupule.
André Giroux ; Le gouffre a toujours soif (1953)

Un malade espère toujours, mais quand le médecin lui dit : « C'est sérieux, vous savez, votre cas, » et même s'il s'empresse d'ajouter : « Remarquez, bien des gens dans votre état en sont revenus », sa phrase classique reste sans effet : l'angoisse s'est ancrée.
André Giroux ; Le gouffre a toujours soif (1953)

Le temps ne marque pas les êtres constamment à l'affût de la vie.
André Giroux ; Malgré tout, la joie (1958)

Un véritable chagrin d'amour dure toute la vie.
André Giroux ; Le gouffre a toujours soif (1953)

S'il est une personne qui ne devrait être surprise du succès d'un homme, c'est bien son épouse !
André Giroux ; Au-delà des visages (1948)

L'ivrognerie, voyez-vous, est sans doute l'habitude qui a le moins de conséquence dans l'éternité. Un ivrogne expie de son vivant : il subit le mépris de tous les honnêtes gens que sont parfois les orgueilleux, les avares, les envieux, les coléreux, les paresseux et les impudiques. Moi, j'ai toujours pensé que l'ivrognerie était d'abord une maladie.
André Giroux ; Le gouffre a toujours soif (1953)

Heureux les gens qui ne recherchent pas d'oasis dans le désert de leur cœur !
André Giroux ; Au-delà des visages (1948)

Le bonheur est une mauvaise école.
André Giroux ; Le gouffre a toujours soif (1953)

Comme chez tous les scrupuleux, la peur du péché conduit au péché.
André Giroux ; Le gouffre a toujours soif (1953)

Quand le doute est solidement implanté, le découragement suit.
André Giroux ; Le gouffre a toujours soif (1953)

L'amitié n'est qu'un moyen élégant et commode de fuir la solitude.
André Giroux ; Au-delà des visages (1948)

Les remords n'ont jamais empêché de récidiver !
André Giroux ; Le gouffre a toujours soif (1953)

Les médecins c'est comme les épouses ; elles ne sont jamais là quand on en a besoin.
André Giroux ; Malgré tout, la joie (1958)

L'enfer, c'est l'attente sans espoir.
André Giroux ; Malgré tout, la joie (1958)

Certains remords facilitent les séparations.
André Giroux ; Malgré tout, la joie (1958)

L'âge est une question de foi, d'espérance, d'amour, une question de disponibilité.
André Giroux ; Malgré tout, la joie (1958)

La liste des auteurs populaires :