André Hardellet

Quelques mots sur l'auteur :

André Hardellet

Écrivain et poète français né le 13 février 1911 à Vincennes, André Hardellet est décédé à Paris le 24 juillet 1974 à l'âge de 63 ans.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 16 citations de André Hardellet :

Tu joues le caïd avec ta gueule de fausse couche, eh bien, ici, on t'enseignera la politesse, guignol.
André Hardellet ; Le parc des Archers (1962)

Les années : J'ai pris du flacon mais pas trop de poussière.
André Hardellet ; Le parc des Archers (1962)

Une photographie est un souvenir en hibernation qui nie l'écoulement du temps.
André Hardellet ; Le parc des Archers (1962)

On caresse un espoir aussi bien que les seins d'une fille.
André Hardellet ; Le parc des Archers (1962)

Il faut parler pour ne rien dire puisque nous pensons le plus souvent pour ne pas penser.
André Hardellet ; Le parc des Archers (1962)

Elle avait une belle gueule, des roberts comme le mont Blanc et des cuisses, fallait la voir en maillot.
André Hardellet ; Le parc des Archers (1962)

Tu joues le caïd avec ta gueule de fausse couche, eh bien, ici, on t'enseignera la politesse, guignol.
André Hardellet ; Le parc des Archers (1962)

J'ai reçu, dans ma vie, plusieurs leçons de savoir-vivre quand je voulais exprimer mon point de vue, mais ceux qui me les donnaient savaient encore moins vivre, ou bien vivre, que moi, ce qui me consolait.
André Hardellet ; Le parc des Archers (1962)

L'homme meurt de ses désirs insatisfaits.
André Hardellet ; Le seuil du jardin (1958)

Le souvenir est la tentative d'insubordination pour rendre actuel ce que le passé a englouti dans sa trappe.
André Hardellet ; L'essuyeur de tempêtes (1979)

La plus belle récompense de l'homme, c'est encore son sommeil, et le mien tarde bien à venir.
André Hardellet ; La cité Montgol (1952)

L'île-au-trésor - c'est la touffe de parfum entre tes cuisses - salées.
André Hardellet ; La cité Montgol (1952)

Un jour ou l'autre, pense aux bonheurs qui sont passés, là, simplement, comme les nôtres.
André Hardellet ; La cité Montgol (1952)

Ce qu'on aime on l'aime depuis toujours.
André Hardellet ; Lourdes, lentes (1969)

Le rêve, c'est l'instant où tombe enfin la robe des clairières.
André Hardellet ; La cité Montgol (1952)

L'amour, c'est ce pays à l'infini ouvert par deux miroirs qui se font face.
André Hardellet ; La cité Montgol (1952)

La liste des auteurs populaires :