Émile Salomon Wilhelm Herzog, dit André Maurois (2)

Les citations célèbres de André Maurois :

Un amour, augmenté par une parfaite confiance de l'un dans l'autre, ne connaît plus de bornes.
André Maurois ; Ariel ou la vie de Shelley (1923)

Il y a des êtres en qui l'on peut avoir une foi entière qui donnent tout sans jamais rien demander.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

Un amour, si réussi soit-il, ne peut être toujours parfait : le plus beau des étés a ses jours d'orages.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

L'amour maternel, c'est un amour sans réserve qui ne demande aucune récompense.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

La seule chose qui puisse faire de l'amour un sentiment très beau, c'est la fidélité jusqu'à la mort.
André Maurois ; Climats (1936)

L'amour le plus beau est fait d'innombrables et minuscules conflits toujours résolus.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

L'adolescence, c'est le temps des confidences et des secrets, et le temps des premières déceptions.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

Dans l'amitié il n'est point de salut sans fidélité.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

L'amitié suppose une confiance totale, qui ne peut être donnée ou retirée que tout en bloc. S'il la faut sans cesse analyser, remettre au point, panser et guérir, elle apporte dans la vie tous les tourments de l'amour sans en avoir la force ni les remèdes.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

On se console avec plusieurs amis de n'avoir pas trouvé un véritable ami.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

La lâcheté vient, le plus souvent, d'une incapacité à suspendre le fonctionnement de l'imagination.
André Maurois ; Robert et Elizabeth Browning (1957)

Les jaloux de toute supériorité préfèrent déceler les défauts d'un noble caractère au lieu d'en imiter les vertus.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

La seule atmosphère favorable au créateur est celle de la naissance de l'amour.
André Maurois ; Des mondes impossibles (1947)

Les gouvernements ont l'âge de leurs finances, comme les hommes ont l'âge de leurs artères.
André Maurois ; Le cercle de famille (1932)

Les femmes les mieux aimées ont toujours été celles que l'amant voyait le moins.
André Maurois ; Lettres à l'inconnue (1956)

La famille est toujours jalouse des amitiés trop vives : l'ami est un confident contre la famille.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

La vraie création de la femme, c'est l'enfant.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

L'amour physique est un instinct naturel autant que la faim ou la soif.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

Dans l'amour de la femme pour l'homme, il reste toujours quelque chose de l'amour maternel.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

Il faut, dans un mariage heureux, que chacun apprenne à respecter les goûts de l'autre. Il est absurde d'imaginer que deux êtres peuvent avoir les mêmes idées, les mêmes jugements, les mêmes désirs.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

Dans un couple, la partie n'est jamais gagnée : la vie est telle, que toute nouvelle rencontre est possible.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

Si un homme ou une femme vous dit : « Je vais me marier, que voulez-vous ? Il faut bien essayer, si c'est un échec, tant pis, il y aura toujours des consolations possibles, ou le divorce. », n'hésitez pas à déconseiller ce mariage-là. Car ce n'est pas un mariage. À coup sûr, même avec bonne volonté, attention et enthousiasme, nul n'est certain de réussir une œuvre, surtout lorsque cette œuvre ne dépend pas seulement d'un seul être. Mais si on la commence sans foi, alors l'échec est certain.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

Un ami peut vous aimer pour votre intelligence, une maîtresse pour votre charme, mais une famille vous aime sans raison, parce que vous êtes né en elle, et morceau de sa chair.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

Le mariage exige, pour être un succès, non seulement une attraction physique, mais de la volonté, de la patience, et une acceptation de « l'autre », toujours malaisée ; si ces conditions sont remplies, peut alors se former une belle et solide affection, un mélange unique d'amour, de sensualité et de respect.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)

Pour qu'un mariage soit vraiment heureux, il faut que l'amour se mêle à l'amitié.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)