Antoine Albalat (2)

Les citations célèbres de Antoine Albalat :

Un bon avocat eût pu être un bon médecin ; un mauvais littérateur ne fera jamais un bon avoué.
Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

Écrire, c'est le plaisir de vivre avec une pensée, de la mûrir, de la vêtir, de la faire forte et belle.
Antoine Albalat ; L'art poétique de Boileau (1929)

La règle, pour bien écrire et soigner son style, c'est qu'il faut laisser refroidir son premier jet, jusqu'à ce que le texte vous en redevienne étranger. On reprend ensuite ses phrases ; on rature, on biffe, on allège, on résume, essaye de concentrer sa pensée dans le moins de mots possible. La page est-elle noire, recopiez-la, c'est essentiel. Une fois recopiée, elle vous paraîtra tout autre.
Antoine Albalat ; Le travail du style (1909)

La verve peut inspirer ; le travail seul solidifie.
Antoine Albalat ; Le travail du style (1909)

Le naturel, c'est l'art passé à l'état d'habitude.
Antoine Albalat ; Le travail du style (1909)

On est beaucoup plus capable de tout dire que de tout bien dire.
Antoine Albalat ; Le travail du style (1909)

Être aimé de beaucoup de femmes ne signifie pas qu'on soit capable de beaucoup d'amour.
Antoine Albalat ; L'art d'écrire enseigné en vingt leçons (1899)

La perfection ne s'obtient que par la retouche et par la refonte.
Antoine Albalat ; Le travail du style (1909)

Rien de ce qui se fait bien ne se fait vite.
Antoine Albalat ; Le travail du style (1909)

L'étude des manuscrits est le meilleur cours de littérature, parce qu'ils contiennent à la fois la leçon et l'exemple.
Antoine Albalat ; Le travail du style (1909)

L'art de bien parler n'est pas autre chose que l'art de bien écrire.
Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

Le meilleur moyen de paraître profond est d'être à peu près inintelligible.
Antoine Albalat ; Comment il ne faut pas écrire (1921)

Rien n'est plus vain que de s'irriter contre les opinions qui ne sont pas les vôtres.
Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

Le croyant peut s'alarmer ; le sceptique a le devoir de comprendre.
Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

La première condition de l'art, c'est d'être moral
Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

Tant qu'on les aime les défauts n'existent pas, mais quand l'amour s'en va les défauts restent.
Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

Aimer la littérature, cela ne consiste pas à être au courant de l'actualité et à lire des romans ; aimer la littérature, c'est se passionner pour les grands classiques, pour Montesquieu, Rousseau, Bossuet, Montaigne et tous les grands écrivains, en dehors de toute préoccupation d'écoles.
Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

Pour faire de la bonne critique littéraire, il faut d'abord aimer la littérature, et ce n'est pas un mince mérite.
Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

Les personnes les plus incompétentes sont quelquefois les plus affirmatives.
Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

Les ignorants ne doutent jamais d'eux-mêmes.
Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

Ceux qui font de la philosophie de l'histoire ont toujours tort, parce qu'ils ont toujours raison.
Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

Rien n'est plus facile que de paraître érudit.
Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

On perd tout crédit à vouloir trop éblouir.
Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)

Le travail vaut souvent l'inspiration.
Antoine Albalat ; L'art d'écrire enseigné en vingt leçons (1899)

Il n'est personne qui ne soit capable d'écrire un peu moins mal en se corrigeant.
Antoine Albalat ; Souvenirs de la vie littéraire (1921)