Antoine Houdar de La Motte

Quelques mots sur l'auteur :

Antoine Houdar de La Motte

Écrivain, poète et dramaturge français né le 17 janvier 1672 à Paris, Antoine Houdar de La Motte est décédé le 26 décembre 1731 dans sa ville natale. Élu membre de l'Académie française le 18 janvier 1710, il meurt à l'âge de 59 ans et repose aux catacombes de Paris depuis février 1794, sa sépulture en l'église Saint-André-des-Arts ayant été profanée pendant la Révolution française.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 47 citations de Antoine Houdar de La Motte :

Doutez, mortels, doutez ; car vous ne savez rien.
Antoine Houdar de La Motte ; Le cheval et le lion (1719)

L'homme n'a qu'un petit cerveau où voltigent quelques idées.
Antoine Houdar de La Motte ; Le cheval et le lion (1719)

Quand l'amour dans nos cœurs vient allumer ses feux, rien ne doit les éteindre. Les maux qu'on en peut craindre sont doux à souffrir : Loin de nous en plaindre, craignons d'en guérir.
Antoine Houdar de La Motte ; Amadis de Grèce, le 25 mars 1699.

Cédons-nous l'un à l'autre, et unissons à jamais nos coeurs et nos désirs.
Antoine Houdar de La Motte ; Amadis de Grèce, le 25 mars 1699.

Le plus doux des plaisirs est de s'aimer sans cesse, et de se le dire toujours.
Antoine Houdar de La Motte ; Amadis de Grèce, le 25 mars 1699.

Pour être libre, il faut être ignoré.
Antoine Houdar de La Motte ; Le faucon et sa sonnette (1719)

Faiblesse et ruse est un bon lot qui vaut bien puissance et sottise.
Antoine Houdar de La Motte ; Le lion tyran et le renard (1719)

Le doute est la marque du sage.
Antoine Houdar de La Motte ; Le pyrrhonien (1719)

Ne comptons point sur les avis d'autrui, ils ne causent souvent que colère ou qu'ennui.
Antoine Houdar de La Motte ; Le tyran devenu bon (1719)

Chacun plaide pour sa pensée.
Antoine Houdar de La Motte ; La paix (1719)

Tel nous sert en voulant nous nuire.
Antoine Houdar de La Motte ; Le chat et la souris (1719)

La discorde enfante la ruine.
Antoine Houdar de La Motte ; Les chiens (1719)

Abuser l'ignorance est chose bien aisée.
Antoine Houdar de La Motte ; L'opinion (1719)

Quand d'une entreprise on veut en venir à bout, l'impatience gâte tout.
Antoine Houdar de La Motte ; Le pêcher et le mûrier (1719)

Quand le maître plaît, les leçons en profitent.
Antoine Houdar de La Motte ; Le roi des animaux (1719)

Le calomniateur donne à chacun son vice.
Antoine Houdar de La Motte ; L'estomac (1719)

La paix fraternelle déteste des procès la longueur éternelle.
Antoine Houdar de La Motte ; Les deux Dandin (1719)

Soyez ce que vous devez être.
Antoine Houdar de La Motte ; Le conquérant et la pauvre femme (1719)

Amitié veut de la prudence.
Antoine Houdar de La Motte ; Les deux chiens (1719)

Quand le cœur veut quelque chose, c'est en vain que l'esprit s'oppose.
Antoine Houdar de La Motte ; Les deux chiens (1719)

Du langage c'est abuser que de parler pour ne rien dire.
Antoine Houdar de La Motte ; La chenille et la fourmi (1719)

Chacun doit savoir son métier.
Antoine Houdar de La Motte ; Les deux pigeons (1719)

La manière dont on raisonne, on soutient que c'est la bonne.
Antoine Houdar de La Motte ; Les lunettes (1719)

Toute tête abonde en son sens.
Antoine Houdar de La Motte ; Les lunettes (1719)

Qui parle peu, mais qui dit bien, c'est le caractère du sage.
Antoine Houdar de La Motte ; La montre et le cadran solaire (1719)