Baltasar Gracián y Morales (2)

Les citations de Baltasar Gracián :

Tout homme trop sérieux finit par devenir trop ennuyeux.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

La prudence paraît dans le sérieux, le sérieux est plus estimé que le plaisant.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Il est de la galanterie de mêler parmi le sérieux un petit grain de folie.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

L'oubli est la plus haute des vengeances.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

L'imprudence est la source de toutes les disgrâces.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Il est très difficile de se guérir de la bonne opinion de soi-même.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Qui a confié son secret à un autre s'est fait son esclave.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Toutes vérités ne se peuvent dire.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Il faut laisser les choses avant qu'elles nous laissent.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Mieux vaut savoir conserver ses amis que ses biens.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

La fortune récompense avec usure ceux qui ont la patience de l'attendre.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Le remède au mal consiste parfois à oublier le mal et à oublier le remède.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Le mépris est la forme la plus subtile de la vengeance.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

L'amitié multiplie les biens et partage les maux.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

D'être mécontent de soi-même, c'est faiblesse ; d'être content, c'est folie.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Savoir partager son temps, c'est savoir jouir de la vie.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Deux choses abrègent la vie : la folie et la méchanceté.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Le silence est le sanctuaire de la prudence.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Les gens sincères sont aimés, mais trompés.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Le sage sait que le nord de la prudence consiste à se conformer au temps.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Le dire est aisé, le faire difficile.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

La vie civile ne roule pas sur un seul avis, ni sur un seul usage.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Mieux vaut recevoir des louanges que d'en donner.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Qui ne trompe jamais est toujours confiant.
Baltasar Gracian ; L'honnête homme (1646)

Le vulgaire n'est composé que de sots.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)