Benjamin Disraeli

Quelques mots sur l'auteur :

Benjamin Disraeli

Homme politique et auteur britannique né le 21 décembre 1804 dans le quartier londonien de Bloomsbury, Benjamin Disraeli est décédé le 19 avril 1881 à Londres. Il s'éteint à l'âge de 76 ans, Disraeli repose sous l'église St Michael and All Angels dans le domaine du manoir Hughenden.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 26 citations de Benjamin Disraeli :

La vie est trop courte pour être petite.
Benjamin Disraeli ; Devise de B. Disraeli (1804-1881)

Ventre vide n'est pas toujours propre à donner du cœur.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

On ne pèse pas ses paroles avec ceux qu'on aime.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Les conspirations conviennent aux aristocrates, non pas aux nations.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Quand l'ouvrier se repose le riche pâtit.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Quiconque n'a pas habité la campagne ne peut se faire une idée de l'ennui qu'on y éprouve.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Le chemin le plus long finit toujours par tourner.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Quittez le monde, et le monde vous quittera.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Nul gouvernement ne peut-être longtemps solide sans une redoutable opposition.
Benjamin Disraeli ; Coningsby (1844)

Une occasion ne se représente pas deux fois.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Les conseils d'un ami désintéressé sont souvent fort utiles.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Autant que possible, fais honneur à tes affaires.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Le manque d'argent aigrit le caractère, trouble le repos, et finit par détruire la santé.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Rien n'est pire que d'être tourmenté à propos d'argent.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Sois toujours exact dans tes paiements ; tu ne saurais imaginer le bien qui en résulte.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Tout est calcul dans ce monde.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Un fainéant c'est celui qui ne travaille pas.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Les temps sont durs pour les pauvres.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Je crains moins le feu que les dispositions du peuple.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Il n'y a rien de tel que l'esprit de corps.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Tout où rien, voilà ma devise.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Le voyage apprend la tolérance.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

La vérité est la meilleure sagesse.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

Nous sommes tous nés pour aimer ; c'est le principe de l'existence, c'est sa fin unique.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)

La magie du premier amour, c'est d'ignorer qu'il puisse finir un jour.
Benjamin Disraeli ; Henriette Temple (1837)

La liste des auteurs populaires :