Benjamin Franklin (2)

Les citations célèbres de Benjamin Franklin :

II est aussi fou au pauvre de vouloir être le singe du riche, qu'il est à la grenouille de s'enfler pour devenir l'égale du bœuf : Les gros vaisseaux peuvent risquer davantage, mais les petits bateaux ne doivent s'éloigner du rivage.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

La gloire qui dîne fait de son souper le mépris.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Il est plus aisé de réprimer la première fantaisie que de satisfaire celles qui viennent.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Avant de consulter votre fantaisie, consultez votre bourse.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Ceux qui se plaignent le plus, sont ceux qui sont le moins à plaindre.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Un paysan sur ses pieds est plus grand qu'un gentilhomme à genoux.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Les fous deviennent rarement plus sages par leur propre malheur.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Fais toujours réflexion avant de profiter d'un bon marché.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Si tu achètes ce qui est superflu pour toi, tu ne tarderas pas à vendre ce qui t'est le plus nécessaire.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

L'œil du maître fait plus que ses deux mains.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Gardez votre boutique, et votre boutique vous gardera.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

II faut voir ses affaires avec ses propres yeux, et ne pas trop se confier aux autres.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Avez-vous quelque chose à faire pour demain ? Faites-le aujourd'hui.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

La faim regarde à la porte de l'homme laborieux, mais elle n'ose pas y entrer.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)

Un peu répété plusieurs fois fait beaucoup.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1734)

Il ne faut qu'une petite voie d'eau pour submerger un grand navire.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1734)

Les femmes, le vin, le jeu et la mauvaise foi diminuent la fortune, et augmentent les besoins.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1734)

Faute d'un clou, le fer d'un cheval se perd ; faute d'un fer, on perd ainsi le cheval ; et faute d'un cheval, le cavalier lui-même se perd : parce que son ennemi l'atteint et le tue ; et le tout pour ne pas avoir fait attention à un clou au fer de sa monture !
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1734)

L'œil d'un maître fait plus d'ouvrage que ses deux mains.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1734)

Les plaisirs, même imparfaits dont nous jouissons en ce monde, sont de la bonté de Dieu.
Benjamin Franklin ; Sur la véritable piété, le 6 juin 1735.

Le genre humain ne forme qu'une même famille.
Benjamin Franklin ; Sur la véritable piété, le 6 juin 1735.

Les plus paresseux sont les plus extravagants dans leurs demandes.
Benjamin Franklin ; Sur la mortification de soi-même, le 18 février 1735.

Mériter, c'est valoir.
Benjamin Franklin ; Sur la mortification de soi-même, le 18 février 1735.

Soyez vertueux, et vous serez heureux.
Benjamin Franklin ; Lettre à John Alleyne, le 9 août 1768.

N'usez jamais envers votre femme de paroles piquantes, vous éviterez ainsi les querelles.
Benjamin Franklin ; Lettre à John Alleyne, le 9 août 1768.