Bernard Le Bouyer de Fontenelle (2)

Les citations de Bernard Fontenelle :

Il y a sur terre plus de bonheur que d'heureux.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

Il n'y a point de passion qui ébranle tant la sincérité du jugement que la colère.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

Afin que le sentiment du bonheur puisse entrer dans l'âme, ou qu'il y puisse séjourner, il faut avoir nettoyé la place, et chassé tous les maux imaginaires.
Bernard Fontenelle ; Du bonheur (1724)

On doit entendre par le mot bonheur, un état, une situation telle qu'on en désirât la durée sans changement, et en cela le bonheur est différent du plaisir, qui n'est qu'un sentiment agréable, mais court et passager, et qui ne peut jamais être un état. La douleur aurait bien plutôt le privilège d'en pouvoir être un.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

En fait de bonheur, c'est souvent l'exception qui flatte.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

La beauté de l'esprit donne de l'admiration, celle de l'âme procure l'estime, et celle du corps inspire l'amour. L'esprit, il est vrai, peut causer des passions, mais le corps recueille le profit des passions que l'esprit a inspirées.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

Qu'un malheur ait quelque chose de singulier, non seulement ce qu'il a de réel nous afflige, mais sa singularité nous irrite et nous aigrit.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

Le bonheur d'être vertueux peut quelquefois venir de la nature, mais le mérite de l'être ne peut jamais venir que de la raison.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

L'avenir est le plus grand leurre des hommes.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

Un caractère doux promet naturellement de la modestie.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

Pour bien juger, il faut être à un juste point de vue ; nous voulons juger de nous, et nous en sommes trop près ; nous voulons juger des autres, et nous en sommes trop loin.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

Les choses du monde les plus agréables sont dans le fond si minces, qu'elles ne toucheraient pas beaucoup si l'on y faisait une réflexion un peu sérieuse.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

Le présent n'est qu'un instant, et les hommes n'y veulent pas borner toutes leurs vues ; ils les étendent le plus qu'il leur est possible, et ils gagnent quelque chose sur l'avenir, car l'avenir est le grand leurre des hommes.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

Dans ce monde on ne saurait être en patience ce qu'on y est, on anticipe toujours sur ce qu'on fera.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

La vanité se joue de la vie des hommes, ainsi que de tout le reste. Un père laisse le plus d'enfants qu'il peut, afin de perpétuer son nom. Un conquérant, afin de perpétuer le sien, extermine le plus d'hommes qu'il lui est possible.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

Les opinions communes sont la règle des opinions saines, pourvu qu'on les prenne à contre-sens.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

Pour trouver la vérité, il faut tourner le dos à la multitude.
Bernard Fontenelle ; Maximes et pensées (1657-1757)

Notre ignorance nous ferait pitié, si notre vanité ne nous en dérobait la connaissance.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

L'amour-propre est le plus dangereux ennemi de la raison, c'est lui qui enfle l'orgueilleux, qui rend l'avare insatiable, qui échauffe le belliqueux, et qui assoupit le paresseux : il tient en main le gouvernail des actions humaines.
Bernard Fontenelle ; Maximes et pensées (1657-1757)

Le superstitieux a nécessairement le jugement faux, l'âme faible, et parfois le cœur dur, il met une force idéale à la place de la raison.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

Il n'y a rien, jusqu'à la vérité même, à qui un peu d'agrément ne soit nécessaire.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

Pour être heureux avec les passions, il faut que toutes celles que l'on a s'accommodent les unes avec les autres.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

Les plaisirs sont des terres marécageuses sur lesquelles il faut courir légèrement sans y arrêter le pied.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

La présomption fait tort au mérite.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)

Une femme peut gouverner toujours à sa fantaisie l'homme du monde le plus impérieux, pourvu qu'elle ait beaucoup d'esprit, assez de beauté et peu d'amour.
Bernard Fontenelle ; Pensées et réflexions (1757)