Charles Dubois (2)

Les citations de Charles Dubois :

Les plus belles conquêtes sont celles qui se font dans le domaine des sciences.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

Voulez-vous connaître le bonheur ? Soulagez la misère, faites des heureux.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

Une beauté sans modestie est comme un met sans sel.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

Ne faire jamais de mal, faire le plus de bien possible, telle est la règle de la bonté.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

La bonté nous rapproche de Dieu, comme la méchanceté nous en éloigne.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

Rien ne rafraîchit le sang comme une bonne action.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

Les grandes actions sont les tableaux qui ornent le temple de l'immortalité.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

L'amour maternel ne connaît point de bornes.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

L'amour de son travail est une vertu, c'est la principale source de bonheur.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

Une âme bien née n'est jamais ingrate.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

L'ambition mal appliquée engendre l'égoïsme, et il est rare qu'elle ne fasse pas commettre des actions basses ou méchantes.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

Soulager l'infortune aux dépens de son bien-être, de sa réputation ; rendre le bien pour le mal ; exposer sa vie pour secourir ses semblables ; courir à une mort certaine pour défendre son pays, telles sont les actions les plus sublimes.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

Les mauvaises actions portent une atteinte grave à l'existence, car elles ont pour effet de nous ôter immédiatement, pour longtemps ou pour toujours, l'estime de nous-même.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

Les bonnes actions ne déterminent ordinairement aucune amélioration dans la position matérielle d'un honnête homme, mais elles laissent dans sa conscience un sentiment de satisfaction, et c'est un grand point : il sent instinctivement qu'il s'est rapproché de Dieu.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

L'amour du bien, le génie, sont les choses qui nous rapprochent le plus de la Divinité.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

La force et la beauté du corps ont une influence immense sur la vie de l'être humain.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

Sans la sagesse, point de santé ; sans la santé, point de bonheur.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

Une seule imprudence coûte la santé ou la vie, et c'est souvent l'ignorance qui la conduit.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

Usons de tout ce qui est bon, mais n'abusons de rien.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

La santé et la sagesse sont les premiers de tous les biens.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

Les hommes ne considèrent l'égoïsme que comme un défaut, mais aux yeux de Dieu c'est un crime.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

La fausseté est le poison de l'âme.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

La débauche tue le corps, et dégrade l'âme.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

Que ceux qui sont victimes de l'injustice des hommes se consolent, la justice divine ne leur fera pas défaut.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)

Une imagination bien réglée est à l'âme ce qu'un bon régime est au corps.
Charles Dubois ; Considérations sur cinq fléaux (1857)