Charles Régismanset (3)

Les citations de Charles Régismanset :

Les bêtises d'un homme raisonnable paraissent toujours sans excuse.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Il faut beaucoup d'esprit pour paraître en posséder un peu : les imbéciles sont si exigeants !
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Inutile de t'occuper sans cesse de tes maux ; rassure-toi, ils ne t'oublieront pas !
Charles Régismanset ; Le livre de mes amis (1921)

Pour réussir les gens abusent aussi bien de leurs qualités que de leurs défauts.
Charles Régismanset ; Le livre de mes amis (1921)

La liberté, c'est le rêve : l'esclavage, c'est la vie.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Célébrité : affection passagère.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Nous sommes les fils de nos pensées : Tristes parents !
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Les joies de la vieillesse ! un racontar !
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Pardonner, c'est trop ; se venger, ce n'est pas assez : oublier et passer... suffit.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Douter de l'amour et de l'amitié, c'est s'épargner bien des souffrances, et peut-être, un jour, se ménager quelque heureuse surprise.
Charles Régismanset ; Livre de mes amis (1921)

Vieillesse : compagne difficile mais avec laquelle le mieux est de s'accommoder.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

La politique, un fléau ! Mais, qu'y faire ? La moitié du pays en vit aux dépens de l'autre !
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Égalité des sexes : Louez la maturité d'un homme : compliment ; louez la maturité d'une femme : injure.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Jusqu'à trente ans, on a toujours vingt ans ; après trente ans, on en a quarante.
Charles Régismanset ; Livre de mes amis (1921)

Selon qu'il est nu ou habillé, un être humain pense et s'exprime différemment.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Mauvaises pensées : celles qu'on prête à autrui.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Il est bien rare qu'on n'ait pas à regretter ses confidences !
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Les gens à qui on doit de l'argent ne nous oublient jamais.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

L'amour durant des siècles a beaucoup écrit, aujourd'hui il téléphone.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

Qui est fidèle par indifférence, c'est la fidélité la plus sûre !
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)

L'amour, pour les femmes, c'est aller du connu à l'inconnu.
Charles Régismanset ; Nouvelles contradictions (1939)