Marcus Tullius Cicero, dit Cicéron

Quelques mots sur l'auteur :

Cicéron

Auteur latin et homme d'État romain né le 3 janvier 106 av. J.-C. à Arpinum en Italie, Cicéron fut assassiné le 7 décembre 43 av. J.-C. à Gaète, ville située en Italie. Il meurt à l'âge de 62 ans, sa tête et ses mains furent exposées à la vue du pleuple sur ordre de Marc-Antoine.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 75 citations de Cicéron :

Il est indécent de se vanter soi-même, surtout de ce qu'on n'a pas fait.
Cicéron ; Le traité des devoirs - env. 44 av. J.-C.

L'étranger et l'hôte ont le devoir de s'occuper exclusivement de leurs propres affaires, de ne point s'occuper de celles d'autrui, et de retenir une curiosité indiscrète dans un pays qui n'est pas le leur.
Cicéron ; Le traité des devoirs - env. 44 av. J.-C.

L'inexpérience du jeune âge a besoin d'être gouvernée par la prudence de la vieillesse.
Cicéron ; Le traité des devoirs - env. 44 av. J.-C.

Il n'y a point d'amitié plus douce que celle qui naît de la sympathie des caractères.
Cicéron ; Le traité des devoirs - env. 44 av. J.-C.

Rien ne fait naître les amitiés avec plus de force que la ressemblance des bonnes mœurs.
Cicéron ; Le traité des devoirs - env. 44 av. J.-C.

La société la plus belle et la mieux cimentée est celle qui se forme entre des gens de bien, de mœurs semblables, et que l'amitié rapproche.
Cicéron ; Le traité des devoirs - env. 44 av. J.-C.

L'essence de la justice est de ne nuire à personne, et de veiller à l'utilité publique.
Cicéron ; Le traité des devoirs - env. 44 av. J.-C.

L'homme qui, dans un accès de colère, ou entraîné par la passion, fait violence à un autre homme, me semble porter la main sur son frère ; et celui qui ne fait pas tous ses efforts pour arrêter les effets de cet emportement est aussi coupable, selon moi, que s'il abandonnait sa patrie, ses parents ou ses amis en péril.
Cicéron ; Le traité des devoirs - env. 44 av. J.-C.

Le fondement de la justice est la bonne foi, c'est-à-dire le respect de notre parole, et l'inviolable fidélité à nos engagements.
Cicéron ; Le traité des devoirs - env. 44 av. J.-C.

Le premier caractère de l'homme juste est de ne jamais nuire à personne, à moins qu'il ne soit injustement attaqué ; ensuite, de se servir des biens communs comme appartenant à tous, et des siens seulement comme lui appartenant en propre.
Cicéron ; Le traité des devoirs - env. 44 av. J.-C.

La vie entière est réglée par le devoir ; que vous soyez homme public ou privé, dans le sein de votre maison ou en plein forum, que vous ayez affaire à vous-même ou à votre semblable, vous êtes soumis à des devoirs : si vous les respectez, vous êtes honnête homme ; malhonnête homme si vous les négligez.
Cicéron ; Le traité des devoirs - env. 44 av. J.-C.

Le but de tout homme qui commande aux autres doit être de rendre heureux ceux qui se trouvent sous son empire. Diriger, ordonner ce qui est juste, ce qui est utile, ce qui s'accorde avec les lois, telles sont les fonctions des magistrats. Les lois sont au-dessus des magistrats ; ceux-ci sont au-dessus du peuple ; et l'on peut dire avec vérité que le magistrat est une loi parlante, et la loi un magistrat muet.
Cicéron ; Des lois - env. 52 av. J.-C.

Deux règles essentielles doivent être observées par ceux qui sont à la tête du gouvernement : la première est de n'avoir en vue que le bien public, sans jamais regarder ce qui serait de leur avantage particulier ; la seconde d'étendre leurs soins également sur tout le corps de l'État et de n'en pas négliger une partie en faisant du bien à l'autre. Il en est de celui qui gouverne, comme d'un tuteur, et, en cette qualité, ce n'est pas son bien particulier qu'il doit faire, mais le bien de ceux dont les intérêts lui ont été confiés. Celui qui n'aurait soin que d'une partie des citoyens, et qui négligerait les autres, exciterait la discorde et la sédition, qui sont ce qu'il y a de plus pernicieux à tous les États.
Cicéron ; Le traité des devoirs - env. 44 av. J.-C.

Dieu est le père commun d'une grande famille dont tous les hommes sont les enfants, unis ensemble par le lien de l'humanité, formés les uns pour les autres, obligés par conséquent de concourir au bien public et de s'entraider par toutes sortes de services.
Cicéron ; Des lois - env. 52 av. J.-C.

L'homme ne doit point borner ses vues ni son zèle au seul avantage du pays où il a reçu le jour ; il doit se regarder comme un citoyen du monde entier qui, dans ce sens, ne fait qu'une seule ville.
Cicéron ; Des lois - env. 52 av. J.-C.

Rien n'est plus conforme à la nature de l'homme que la bienfaisance ; mais elle doit connaître des lois. Prenons garde si nos bienfaits ne nuisent point aux autres, et ne tournent pas contre ceux même qui en sont l’objet ; si notre libéralité ne l'emporte pas sur nos moyens, et si nos présents répondent au mérite de ceux qui les reçoivent ; car c'est là le fondement de la justice, à laquelle toutes nos actions doivent être subordonnées.
Cicéron ; Les maximes et pensées - Ier s. av. J.-C.

Un caractère liant et facile, une conversation douce, sont les premiers assaisonnements de l'amitié. L'humeur triste et sévère a bien quelque gravité, mais l'amitié veut plus d'aisance et de liberté, de douceur et d'indulgence.
Cicéron ; Les pensées sur l'amitié - env. 44 av. J.-C.

La vie des morts consiste dans le souvenir des vivants.
Cicéron ; Les Philippiques - Ier s. av. J.-C.

Une jeunesse déréglée et intempérante ne transmet à la vieillesse qu'un corps épuisé.
Cicéron ; De la vieillesse - env. 44 av. J.-C.

Pardonnez à vos ennemis, et ne soyez inexorables qu'à vos amis.
Cicéron ; Les maximes et pensées - Ier s. av. J.-C.

Un ami sincère se révèle dans l'adversité.
Cicéron ; Les pensées sur l'amitié - env. 44 av. J.-C.

Bien agir vaut mieux que bien penser.
Cicéron ; Le traité des devoirs - env. 44 av. J.-C.

Rien de tout ce qui est donné par la nature à tous les hommes n'est un mal.
Cicéron ; Des vrais biens et des vrais maux - env. 47 av. J.-C.

Point d'odeur, bonne odeur.
Cicéron ; Epistulae ad atticum, II, 1 - env. 60 av. J.-C.

Il est de l'homme de se tromper, et d'un fou de persévérer dans son erreur.
Cicéron ; Les maximes et pensées - Ier s. av. J.-C.