Daniel Pennac

Les citations de Daniel Pennac :

En amour, la connaissance est une pierre à aiguiser les passions.
Daniel Pennac ; Aux fruits de la passion (1999)

Faut-il faire des enfants dans le monde où nous sommes ?
Daniel Pennac ; Monsieur Malaussène (1995)

C'est toujours la même histoire : un môme fugue, et on l'imagine aplati par un autobus.
Daniel Pennac ; Aux fruits de la passion (1999)

Pas de tolérance sans concession, tout est là.
Daniel Pennac ; Chagrin d'école (2007)

La tolérance, c'est la prudence élevée à une métaphysique.
Daniel Pennac ; Monsieur Malaussène (1995)

La patience du consolateur tient à ce qu'il a ses propres embêtements.
Daniel Pennac ; La petite marchande de prose (1989)

L'amour n'a jamais été regardant quant à ses premiers aliments.
Daniel Pennac ; Monsieur Malaussène (1995)

Sexe - Tout homme banderait, s'il ne savait pas que les autres hommes bandent !
Daniel Pennac ; Monsieur Malaussène (1995)

Il faut beaucoup de femmes pour réussir un homme.
Daniel Pennac ; Aux fruits de la passion (1999)

On devrait vivre a posteriori ; on décide tout trop tôt.
Daniel Pennac ; Aux fruits de la passion (1999)

En matière de gloire, la matraque c'est la prime de l'amour.
Daniel Pennac ; La petite marchande de prose (1989)

La délinquance, c'est l'investissement secret des facultés de l'intelligence dans la ruse.
Daniel Pennac ; Chagrin d'école (2007)

Le temps de lire, comme le temps d'aimer, dilatent le temps de vivre.
Daniel Pennac ; Comme un roman (1992)

Les langues évoluent dans le sens de la paresse.
Daniel Pennac ; Au bonheur des ogres (1985)

Parfois, c'est l'humilité qui commande notre silence.
Daniel Pennac ; Comme un roman (1992)

Le propre du sentiment, comme du désir de lire, consiste à préférer.
Daniel Pennac ; Comme un roman (1992)

Le droit de l'enfant, c'est l'instruction gratuite, obligatoire.
Daniel Pennac ; Chagrin d'école (2007)

Un ami en moins, une guerre en plus.
Daniel Pennac ; Monsieur Malaussène (1995)

Mieux vaut naître malsain que de ne naître point.
Daniel Pennac ; Monsieur Malaussène (1995)

C'est dans la conscience de son présent que l'individu se construit, pas en le fuyant.
Daniel Pennac ; Chagrin d'école (2007)

Il y a des silences qui sont de dangereux explosifs !
Daniel Pennac ; Kamo et moi (1997)

La vie ne pose pas de question, le suicide n'est pas une réponse.
Daniel Pennac ; Messieurs les enfants (1997)

Les premières conversations de l'amour tiennent des petits pots de bébé.
Daniel Pennac ; Monsieur Malaussène (1995)

Le problème avec la gratitude, c'est qu'elle est vouée à l'inflation.
Daniel Pennac ; Merci (2004)

Le pire dans le pire, c'est l'attente du pire.
Daniel Pennac ; La petite marchande de prose (1989)