Delphine de Girardin, née Delphine Gay (3)

Les citations de Delphine Gay :

Les esprits dont la mission est de détruire les préjugés sont ceux qui ont le plus de préjugés.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 24 mai 1837.

Être toujours le même et paraître toujours nouveau, voilà le secret de plaire.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 24 mai 1837.

La morale n'est faite que pour ceux qui n'en ont pas.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 12 avril 1837.

Il n'y a de réel et de positif que les plaisirs de la vie.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 12 avril 1837.

L'incertitude c'est la mort, c'est l'oisiveté, c'est le découragement et la stérilité.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 29 mars 1837.

Quand on a vu la démence, on pardonne à la folie inoffensive.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 29 mars 1837.

Qui ne désire rien, n'accède à rien.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 13 juin 1841.

La force, c'est le courage ; l'intelligence, c'est la foi ; la beauté, c'est l'amour.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 25 mars 1841.

Les sacrifices inutiles s'accomplissent dans un silence généreux.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 17 mai 1841.

La raison, pour nous, c'est la mort : à calculer, tout calculer... nous périrons avant l'heure.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 29 mars 1845.

Le succès purifie tout ; la nécessité excuse les actions les plus laides.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 29 mars 1845.

Ce sont des esprits malingres et inquiets qui doutent toujours d'eux-mêmes.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 29 mars 1845.

Le fait est que, depuis quelques années, le courage et la droiture sont entièrement passés de mode ; les fourbes sans esprit, les intrigants moroses sont en tous lieux les favoris des belles.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 29 mars 1845.

Un peuple facile à amuser ne doit pas être difficile à gouverner ; gouverner, c'est amuser.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 29 mars 1845.

Chaque nouvelle relation est un nouveau roman.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 8 mars 1837.

Il faut plus d'une peine pour neutraliser les bienfaits.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 8 mars 1837.

Les femmes sont un ornement dans la vie, et la loi de tout ornement est de paraître fin, léger, délicat et coquet.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 8 février 1837.

L'infidélité est comme la mort, elle n'admet pas de nuances.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 22 mars 1837.

Pour qu'une femme soit heureuse, il faut d'abord qu'elle soit passionnée.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 11 avril 1847.

Le voile des prudes n'est si épais que parce qu'il y a beaucoup à cacher.
Madame de Girardin ; Lady Tartuffe, V, IV (1853)

Ceux qui ont beaucoup d'esprit ne sont pas obligés d'en faire.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 22 juin 1844.

Si pour l'amour l'absence est dangereuse, l'amitié sait la vaincre.
Madame de Girardin ; Retour, Épître à ma sœur (1856)

L'amour rend modeste ; à peine sous sa loi, on devient plus timide et l'on doute de soi.
Madame de Girardin ; Napoline, chap. I (1833)

C'est l'intelligence qui fait la valeur d'un homme ; c'est le caractère qui fait la dignité.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 30 novembre 1838.

Une femme doit être coquette avant d'être inspirée.
Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 19 août 1837.