Marc-Antoine Désaugiers

Quelques mots sur l'auteur :

Marc-Antoine Désaugiers

Chansonnier, poète et vaudevilliste français né le 17 novembre 1772 à Fréjus dans le Var, Marc-Antoine Désaugiers est décédé le 9 août 1827 à Paris.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 16 citations de Marc-Antoine Désaugiers :

Que d'amants, par la porte entrés, sont sortis par la cheminée.
Marc-Antoine Désaugiers ; La cheminée (1811)

Quand des ans la fleur printanière s'effeuille sur les doigts du temps, poursuivons gaiement notre carrière, un bel hiver vaut un printemps.
Marc-Antoine Désaugiers ; Les consolations de la vieillesse (1822)

L'amour, le plus souvent, n'est qu'un moment d'ivresse.
Marc-Antoine Désaugiers ; Avant et après (1822)

Vous qui vous sentez le courage de subir, à peine en ménage, la chance commune aux époux, mariez-vous.
Marc-Antoine Désaugiers ; Conseils aux garçons (1813)

Vous dont la femme bégueule, veut à sa personne seule réduire vos joyeux ébats, ne vous mariez pas.
Marc-Antoine Désaugiers ; Conseils aux garçons (1813)

Vous à qui femme charmante, n'apporte pour dot et pour rente que ses dettes et ses appas, ne vous mariez pas.
Marc-Antoine Désaugiers ; Conseils aux garçons (1813)

Ruinés par mainte folie, vous qui trouvez femme jolie, riche en vertus, or et bijoux, mariez-vous.
Marc-Antoine Désaugiers ; Conseils aux garçons (1813)

Partout... le bonheur est de rire de tout.
Marc-Antoine Désaugiers ; La moralité (1813)

Quand le cœur est corrompu la bouche ne peut sourire.
Marc-Antoine Désaugiers ; Hymne à la gaieté (1813)

Depuis que pour nous le jour luit, un an succède à l'an qui suit.
Marc-Antoine Désaugiers ; Tableau du jour de l'an (1811)

La gaieté et la santé changent l'hiver en été.
Marc-Antoine Désaugiers ; Le dîner de Madelon, II (1813)

Dès le moment où je naquis, ma bouche, avec un charme exquis, caressa le sein de ma mère ; aujourd'hui celui de ma douce et chère me paraît plus appétissant… et voilà comme l'homme change en grandissant.
Marc-Antoine Désaugiers ; Les progrès de l'âge (1822)

La tristesse empêche de rire, et qui ne peut plus rire est mort.
Marc-Antoine Désaugiers ; La tristesse (1822)

Les audacieux souvent parviennent, toujours les trop humbles ont tort.
Marc-Antoine Désaugiers ; La persévérance paie (1822)

L'infortuné sans espérance ne peut être heureux qu'en dormant.
Marc-Antoine Désaugiers ; Bien fort et tout doucement (1822)

Trop de rigueur fait fuir la tendresse, et la douceur est un aimant.
Marc-Antoine Désaugiers ; Bien fort et tout doucement (1822)

La liste des auteurs populaires :