Édouard Herriot (2)

Les citations de Édouard Herriot :

Combattons la haine imbécile, l'immonde haine, qui n'a jamais rien su créer.
Édouard Herriot ; La Russie nouvelle (1922)

Un homme raisonnable devrait avoir une « copie de lettres » pour sa correspondance d'amour.
Édouard Herriot ; Notes et maximes (1961)

Vivre sa vie, c'est souvent gâcher la vie des autres.
Édouard Herriot ; Notes et maximes (1961)

Il n'y a pas de petite injustice.
Édouard Herriot ; Notes et maximes (1961)

L'éloquence est l'art d'exprimer les pensées des autres.
Édouard Herriot ; Notes et maximes (1961)

On a le visage que l'on mérite.
Édouard Herriot ; Notes et maximes (1961)

De tous les vices, la sagesse est encore le plus agréable.
Édouard Herriot ; Notes et maximes (1961)

Une vérité est un mensonge qui a longtemps servi.
Édouard Herriot ; Notes et maximes (1961)

Rien n'est si dangereux qu'un imbécile qui a les apparences d'un homme intelligent.
Édouard Herriot ; Notes et maximes (1961)

Pour règle, la science ; pour but, la vie.
Édouard Herriot ; Créer (1919)

Les problèmes d'amour, ils se résolvent en cinquante secondes ou ils sont insolubles.
Édouard Herriot ; Notes et maximes (1961)

Il faut beaucoup de sang-froid pour soutenir une grande passion.
Édouard Herriot ; Notes et maximes (1961)

La reconnaissance est une plante qui fleurit que sur une terre arrosée par l'intérêt.
Édouard Herriot ; Notes et maximes (1961)

Être jaloux, c'est aimer comme si l'on haïssait.
Édouard Herriot ; Notes et maximes (1961)

La confidence est la forme la plus sûre de la publicité.
Édouard Herriot ; Notes et maximes (1961)

La pensée est comme la flamme : elle ne se diminue pas en se communiquant.
Édouard Herriot ; Notes et maximes (1961)

L'homme intelligent se mesure à ce qu'il sait ne pas comprendre.
Édouard Herriot ; Notes et maximes (1961)

Dans une nation libre, le seul avis qui ait de l'autorité, c'est l'exemple.
Édouard Herriot ; Notes et maximes (1961)

L'excuse de l'infidélité, c'est qu'il n'y a rien d'aussi agréable que les commencements amoureux.
Édouard Herriot ; Notes et maximes (1961)