Joseph Ernest Renan

Quelques mots sur l'auteur :

Ernest Renan

Écrivain, philosophe et historien français né le 28 février 1823 à Tréguier dans les Côtes-d'Amor en Bretagne, Ernest Renan est décédé le 2 octobre 1892 à Paris. Il fut élu à l'Académie française le 13 juin 1878, Renan meurt à l'âge de 69 ans et repose au cimetière de Montmartre à Paris.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 64 citations de Ernest Renan :

Le monde que nous connaissons est un tissu d'iniquités et le sera toujours ; la justice est ici-bas une impossibilité, car c'est la nature elle-même qui est cruelle, injuste, aveugle, immorale. Disons-le hautement, la justice n'existe qu'en Dieu et dans le cœur de l'homme juste. Rien ne dispensera jamais de la résignation et de la charité. Amour des hommes, patience, affabilité, douceur pour tous les êtres, même pour l'animal, voilà ce qui sera toujours la loi bonne et sûre. Le droit strict conduit aux abîmes et amène souvent le résultat justement opposé à celui qu'on voulait obtenir.
Ernest Renan ; La vie de Jésus (1863)

Les vrais hommes de progrès sont ceux qui ont pour point de départ un respect profond du passé.
Ernest Renan ; Souvenirs d'enfance et de jeunesse, Préface (1883)

La première condition du développement de l'esprit, c'est sa liberté.
Ernest Renan ; Souvenirs d'enfance et de jeunesse, Préface (1883)

Quand on a le droit de se tromper impunément, on est toujours sûr de réussir.
Ernest Renan ; Souvenirs d'enfance et de jeunesse, Préface (1883)

Le cœur n'apprend que par la souffrance.
Ernest Renan ; Souvenirs d'enfance et de jeunesse (1883)

On ne flatte jamais plus la femme qu'en lui témoignant qu'on la craint.
Ernest Renan ; Souvenirs d'enfance et de jeunesse (1883)

Pour un cœur bien né, une promesse équivaut à un engagement.
Ernest Renan ; Lettres du séminaire (1902)

L'injustice est le principe même de la marche de cet univers.
Ernest Renan ; L'eau de Jouvence (1881)

Être vaut mieux que ne pas être.
Ernest Renan ; Examen de conscience philosophique (1889)

Qui n'a pas d'antithèse n'a pas de raison d'être.
Ernest Renan ; La réforme intellectuelle et morale de la France (1871)

De l'audace, toujours de l'audace !
Ernest Renan ; Études sur la politique religieuse de Philippe le Bel (1899)

La vérité est comme les femmes capricieuses que l'on perd pour les trop aimer.
Ernest Renan ; Essais de morale et de critique (1859)

Le but de l'humanité n'est pas le repos ; c'est la perfection intellectuelle et morale.
Ernest Renan ; L'avenir de la science (1848)

Tout est vanité, excepté aimer Dieu et le servir.
Ernest Renan ; L'avenir de la science (1848)

Ce qui est désordre, violence, attentat au droit d'autrui, doit être réprimé sans pitié.
Ernest Renan ; Questions contemporaines (1868)

Celui-là a le plus vécu, qui, par son esprit, par son cœur et par ses actes a le plus adoré !
Ernest Renan ; L'avenir de la science (1848)

Vivre, c'est savoir, c'est espérer, c'est aimer, c'est admirer.
Ernest Renan ; L'avenir de la science (1848)

Le savant seul a le droit d'admirer.
Ernest Renan ; L'avenir de la science (1848)

Ce sont les idées qui mènent le monde.
Ernest Renan ; L'avenir de la science (1848)

La femme ne fera jamais le bien que par l'amour d'un homme.
Ernest Renan ; Le prêtre de Némi (1885)

L'éducation, c'est le respect de ce qui est réellement bon, grand et beau ; c'est la politesse.
Ernest Renan ; La part de la famille et de l'état dans l'éducation (1869)

La bêtise humaine est la seule chose qui donne une idée de l'infini.
Ernest Renan ; Dialogues et fragments philosophiques (1876)

Aimer, c'est vivre ; avoir aimé, c'est mourir !
Ernest Renan ; Caliban (1878)

La légèreté d'esprit et le pédantisme viennent de l'absence d'esprit philosophique.
Ernest Renan ; L'avenir de la science (1848)

Il y a au monde quelque chose qui vaut mieux que les jouissances matérielles, mieux que la fortune, mieux que la santé même, c'est le dévouement.
Ernest Renan ; L'avenir de la science (1848)