Ésope

Notre citation favorite :

La citation favorite

Ésope a dit :
On ne peut rien changer à son destin.

Les 26 citations de Ésope :

Obligez, sans espoir d'aucune récompense : un bien fait n'est jamais perdu ; tôt ou tard il vous est rendu, et souvent dans le temps que le moins on y pense.
Ésope ; Les fables - VIe s. av. J.-C.

L'agneau n'alléguait rien pour sa juste défense, qui ne mit le loup dans son tort ; mais il ne savait pas qu'opprimer l'innocence, c'est le droit du méchant, quand il est le plus fort.
Ésope ; L'aigle et la corneille - VIe s. av. J.-C.

Quand un fourbe vous dit : Pour finir votre affaire, voici ce qu'il faut faire ; vous croyez que pour but il n'a que votre bien, mais désabusez-vous, il ne songe qu'au sien.
Ésope ; L'aigle et la corneille - VIe s. av. J.-C.

Se venger d'un faquin, c'est se déshonorer. Mépriser sa lâche insolence, c'est toute la vengeance qu'un noble cœur en doit tirer.
Ésope ; Le sanglier et l'âne - VIe s. av. J.-C.

Quand le grand aide le petit, tous les deux sont sauvés.
Ésope ; Le cheval et l'âne - VIe s. av. J.-C.

Il n'est rien d'impossible à qui veut se venger.
Ésope ; L'aigle et l'escargot - VIe s. av. J.-C.

Comment, guérissant les autres, ne vous guérissez-vous pas vous même ?
Ésope ; Le ver et le renard - VIe s. av. J.-C.

Le plus grand service que l'on puisse attendre de la reconnaissance des méchants, c'est qu'à l'ingratitude ils n'ajoutent pas l'injustice.
Ésope ; Le loup et le héron - VIe s. av. J.-C.

Réchauffe un serpent dans ton sein, il te mordra.
Ésope ; Le laboureur et le serpent gelé - VIe s. av. J.-C.

Les malheureux se consolent en voyant plus malheureux qu'eux.
Ésope ; Les lièvres et les grenouilles - VIe s. av. J.-C.

Mieux vaut tenir que courir.
Ésope ; Le renard et le coq - VIe s. av. J.-C.

Posséder sans jouir n'est rien.
Ésope ; L'avare - VIe s. av. J.-C.

Pour qui est décidé à agir injustement, il n'y a pas de défense qui vaille.
Ésope ; Le loup et l'agneau - VIe s. av. J.-C.

Quand on a besoin des bras, les secours en paroles ne servent de rien.
Ésope ; La vipère et l'hydre - VIe s. av. J.-C.

Les amis véritables se reconnaissent à l'épreuve du malheur.
Ésope ; Les voyageurs et l'ours - VIe s. av. J.-C.

Les menteurs ne gagnent qu'une chose : C'est de ne pas être crus, même lorsqu'ils disent la vérité.
Ésope ; Le berger mauvais plaisant - VIe s. av. J.-C.

Le principal lien de toutes les sociétés et de tous les corps, c'est l'union.
Ésope ; Réflexions - VIe s. av. J.-C.

L'union fait la force.
Ésope ; Les fables - VIe s. av. J.-C.

Repos et sûreté sont des biens qu'on ne voit que chez la pauvreté.
Ésope ; Le rat de ville et le rat des champs - VIe s. av. J.-C.

La pauvreté est un malheur insupportable.
Ésope ; Les fables - VIe s. av. J.-C.

Sur la flèche qui l'atteint l'oiseau reconnaît ses plumes.
Ésope ; L'aigle et la flèche - VIe s. av. J.-C.

C'est sur le fond et non sur l'apparence qu'il faut juger.
Ésope ; Le léopard et le renard - VIe s. av. J.-C.

Tel veut me démêler d'épineuses affaires, qui vient à son égard d'embrouiller les plus claires.
Ésope ; La taupe et sa fille - VIe s. av. J.-C.

Tel me chante au matin, qui me drape le soir ; lorsque l'ode a dit blanc, l'épigramme dit noir.
Ésope ; L'homme qui souffle le froid et le chaud - VIe s. av. J.-C.

Quand malgré vous l'amour vous trouble ; faites-en la folie.
Ésope ; Le vieillard qui se marie à contretemps - VIe s. av. J.-C.

On ne peut rien changer à son destin.
Ésope ; Les ânes s'adressant à Zeus - VIe s. av. J.-C.