Étienne Pivert de Senancour

Quelques mots sur l'auteur :

Étienne Pivert de Senancour

Écrivain français né le 16 novembre 1770 à Paris, Étienne Pivert de Senancour est mort le 10 janvier 1846 à Saint-Cloud dans le département des Hauts-de-Seine.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 72 citations de Étienne Pivert de Senancour :

Plus l'homme possède ce qu'il a désiré, plus il chérit ce qu'il possède.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

Le plaisir donné est bien plus grand que le plaisir reçu.
Étienne Pivert de Senancour ; De l'amour (1806)

Amour ! enthousiasme du beau ! harmonie des sentiments et de la pensée.
Étienne Pivert de Senancour ; De l'amour (1806)

Il n'y a point d'amour sans profondeur.
Étienne Pivert de Senancour ; De l'amour (1806)

Il faut avoir de l'amour-propre, quiconque n'en a pas est un pied-plat.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

L'amour soutient l'âge où l'on n'a pas renoncé au bonheur.
Étienne Pivert de Senancour ; De l'amour (1806)

Les soupçons et les excès de la jalousie sont d'un cœur étroit.
Étienne Pivert de Senancour ; De l'amour (1806)

Si la jalousie annonce quelque force, c'est la force d’un amour insensé. Lorsqu'on aime en conservant la raison, nécessairement on estime ce qu'on aime, et l'estime doit exclure toute idée de perfidie.
Étienne Pivert de Senancour ; De l'amour (1806)

Le seul plaisir moral qui ne soit pas vain, c'est de donner du plaisir à d'autres.
Étienne Pivert de Senancour ; De l'amour (1806)

Les situations les plus tranquilles sont généralement les plus heureuses.
Étienne Pivert de Senancour ; Libres méditations d'un solitaire (1819)

Évitez les peines, c'est le premier art de la vie.
Étienne Pivert de Senancour ; Libres méditations d'un solitaire (1819)

Sans Un, il n'y aurait ni Deux ni Trois : l'unité est donc le principe universel.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

L'amour a une grâce irrésistible dans ce qu'il donne : il est plus irrésistible encore dans ces plaisirs indirects.
Étienne Pivert de Senancour ; De l'amour (1806)

La jalousie est dans l'instinct plus que dans la volonté.
Étienne Pivert de Senancour ; De l'amour (1806)

La sagesse marche entre la défiance et la témérité ; le sentier est difficile.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

La pudeur est une perception exquise, une partie de la sensibilité parfaite.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

Des plaisirs sans choix dégradent l'homme, des plaisirs coupables le corrompent.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

II y a un âge pour aimer et jouir, il y en a un pour jouir sans amour.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

Toute jouissance est un bien lorsqu'elle est exempte et d'injustice et d'excès.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

La vraie pudeur doit seule contenir la volupté.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

L'hypocrisie de l'amour est un des fléaux de la société.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

Dans notre vie, continuel passage, l'avenir importe seul ; ce qui est arrivé disparaît, et le présent même nous échappe s'il ne sert de moyen.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

Ainsi tout se décide : Je suis ce que j'étais ; si je le veux, je serai ce que je pouvais être.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

L'homme est périssable ; mais périssons en résistant, ne faisons pas que ce soit une justice.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

La majesté de la nuit répète d'âge en âge : malheur à toute âme qui se complaît dans la servitude !
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)