Étienne Pivert de Senancour (3)

Les citations de Étienne Pivert de Senancour :

L'amour n'existe pas sans le prestige de la beauté corporelle.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

La démence n'est que dans la gauche austérité qui confond un sentiment noble avec un sentiment vil.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

L'amour ridicule ou coupable est une faiblesse avilissante, l'amour juste est le charme de la vie.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

L'homme trouve dans l'amour l'énergie voluptueuse, la mâle jouissance du cœur juste et sensible.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

L'activité d'une passion profonde est pour l'homme l'ardeur du bien, le feu du génie.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

Qui est homme sait choisir ou attendre avec prudence, aimer avec continuité, se donner sans réserve.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

La grâce est dans le mouvement d'un bras ; la loi du monde est dans l'expression d'un regard.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

Tout est douleur, vide, abandon, si l'amour s'éloigne : si l'amour s'approche, tout est joie, espoir, félicité.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

La perte vraiment irréparable est celle des désirs.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

Il est beau d'être plus fort que ses passions ; mais c'est stupidité d'applaudir au silence du cœur.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

La véritable pudeur perpétue l'amour : ceux qui n'en ont pas, sont incapables d'aimer.
Étienne Pivert de Senancour ; De l'amour (1806)

Nos sociétés imparfaites sont assises sur des bases usées par la marche du temps.
Étienne Pivert de Senancour ; De l'amour (1806)

La jalousie est une faiblesse, quand ce n'est pas une sottise.
Étienne Pivert de Senancour ; De l'amour (1806)

La moralité est la justice en action.
Étienne Pivert de Senancour ; De l'amour (1806)

O femme que j'eusse aimée ! je n'ai point vu de sourire plus beau que le vôtre.
Étienne Pivert de Senancour ; De l'amour (1806)

Vivre, c'est espérer et attendre.
Étienne Pivert de Senancour ; Libres méditations d'un solitaire (1819)

La morale est la seule science de l'homme livré à la providence de l'homme.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

Chacun de nos jours est supportable, mais leur ensemble m'accable.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

L'amour fait du bonheur d'un jour l'espoir de nos années.
Étienne Pivert de Senancour ; De l'amour (1806)

Rien n'est sérieux s'il ne peut être durable.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

L'amour est immense, il n'est pas infini.
Étienne Pivert de Senancour ; Oberman (1804)

L'amour d'un sexe pour l'autre, nous donne un autre amour de nous-mêmes, il transporte notre amour-propre dans les autres.
Étienne Pivert de Senancour ; De l'amour (1806)