Les citations célèbres sur les faveurs (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Les faveurs dont les vieux libertins s'enorgueillissent le plus, ne sont en réalité que des ignominies ; car, si ce n'est la misère, c'est la débauche ou la cupidité qui les accorde.
Citation de Adolphe Ricard ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)

En amour, une faveur qui n'est pas exclusive est une injure.
Citation de Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Les hommes aiment surtout les faveurs auxquelles ils n'ont pas pas le droit.
Citation de Madame de Girardin ; Lettres parisiennes, le 22 mars 1837.

Le plus stupide des hommes est celui qui se vante de faveurs qu'il n'a jamais reçues.
Citation de François-Rodolphe Weiss ; Principes philosophiques, politiques et moraux (1785)

Le consentement touche bien plus que les faveurs.
Citation de François-Rodolphe Weiss ; Principes philosophiques, politiques et moraux (1785)

Le monde est plus séduisant par les charmes qu'il promet qu'il ne l'est par les faveurs réelles qu'il accorde.
Citation de Jean-Baptiste Massillon ; Maximes et pensées (1742)

Fermez l'oreille à qui vous flatte, le flatteur n'aime bien souvent que vos faveurs.
Citation de Jean-Baptiste Massillon ; Le petit carême (1718)

La noblesse soustrait la vertu à l'envie et la livre à la faveur.
Citation de Francis Bacon ; Dignitate et augmentis scientiarum (1605)

Celui qui court après la faveur n'est pas sûr de l'atteindre, et encore moins de la conserver ; mais quant aux caprices et aux dégoûts qu'il lui faut essuyer, c'est chose certaine, et sur laquelle il peut compter.
Citation de Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Maximes et préceptes (1808)

La persistance d'une opinion ne prouve rien en sa faveur.
Citation de Jean Rostand ; Carnet d'un biologiste (1959)

Le peuple donne sa faveur, jamais sa confiance.
Citation de Antoine de Rivarol ; L'esprit de Rivarol (1808)

En amour, les détails valent mieux que l'ensemble ; les petites faveurs mènent aux plus grandes et les surpassent quelquefois.
Citation de Pierre Sylvain Maréchal ; Le livre de l'amour (1858)

Une femme oublie d'un homme qu'elle n'aime plus jusqu'aux faveurs qu'il a reçues d'elle.
Citation de Ninon de Lenclos ; Lettre au marquis de Sévigné (date inconnue)

Une faveur certaine vaut mieux qu'une espérance incertaine.
Citation de Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

Les faveurs des coquettes sont autant de monopoles.
Citation de Simon de Bignicourt ; Pensées et réflexions philosophiques (1755)

On ne doit point trop se fier sur la faveur et sur la protection des hommes puissants ; l'une et l'autre dépendent de deux choses fort inconstantes : leur volonté et leur fortune.
Citation de Etienne François de Vernage ; Maximes et réflexions (1690)

On peut se rendre indigne de la faveur, parce que l'homme a le droit d'en disposer ; mais il n'en est pas ainsi de la charité, car Dieu la commande.
Citation de Laurence Sterne ; Maximes, pensées et lettres (1768)

L'espérance est une jolie courtisane qui accorde ses faveurs à tout le monde.
Citation de Auguste de Labouïsse-Rochefort ; Pensées, observations et réflexions morales (1810)

La bienfaisance banale est comme les courtisanes, on jouit de leurs faveurs en les méprisant.
Citation de Louis-Philippe de Ségur ; La reconnaissance (1816)

La santé, comme la fortune, retire ses faveurs à ceux qui en abusent.
Citation de Charles de Saint-Évremond ; L'esprit de Saint-Évremond (1761)

Pour un homme vain et présomptueux, tout est faveur.
Citation de Charles Pinot Duclos ; Pensées, maximes et anecdotes (1810)

On avance dans la vie par le mérite, et non par la faveur.
Citation de Plaute ; Amphitryon - IIe s. av. J.-C.

Les femmes dont on sollicite les faveurs sont comme les énigmes dont on cherche le mot : dès qu'on les a devinées, on les oublie.
Citation de Sophie Arnould ; Pensées et anecdotes (1740-1802)

Qui entre par la porte de la faveur ressort bien souvent par la porte de la disgrâce.
Citation de William de Britaine ; La prudence humaine (1689)

Rien n'est plus désolant qu'un ennemi autrefois ami, et qui abuse des faveurs qu'on lui a faites.
Citation de Nicolas Malebranche ; Traité de morale (1684)

Termes connexes :