Alexis-Félix Arvers

Quelques mots sur l'auteur :

Félix Arvers

Poète et dramaturge français né le 23 juillet 1806 à Paris, Alexis-Félix Arvers est décédé le 7 novembre 1850 à l'âge de 44 ans à la maison municipale de santé Dubois située dans le 10e arrondissement de la ville de Paris. Félix Arvers est devenu célèbre pour son sonnet L'amour caché publié en 1833 dans son recueil Mes heures perdues.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 13 citations de Félix Arvers :

J'aime ma femme, et je crois en effet, en demandant sa main, avoir sagement fait.
Félix Arvers ; La vie, Mes heures perdues (1833)

Vivre, c'est être libre, et pouvoir à loisir abandonner son âme à l'attrait du plaisir.
Félix Arvers ; La vie, Mes heures perdues (1833)

Il n'est qu'un bonheur sur la terre, celui d'aimer et d'être aimé.
Félix Arvers ; À mon ami, Mes heures perdues (1833)

Mon âme a son secret, ma vie a son mystère,
Un amour éternel en un moment conçu :
Le mal est sans espoir, aussi j'ai dû le taire,
Et celle qui l'a fait n'en a jamais rien su.

Hélas ! j'aurai passé près d'elle inaperçu,
Toujours à ses côtés, et pourtant solitaire.
Et j'aurai jusqu'au bout fait mon temps sur la terre,
N'osant rien demander et n'ayant rien reçu.

Pour elle, quoique Dieu l'ait faite douce et tendre,
Elle suit son chemin, distraite et sans entendre
Ce murmure d'amour élevé sur ses pas.

À l'austère devoir, pieusement fidèle,
Elle dira, lisant ces vers tout remplis d'elle
" Quelle est donc cette femme ? " et ne comprendra pas.

Félix Arvers ; L'amour caché (1833)

Je t'aime ! en ton amour j'ai mis toute ma vie.
Félix Arvers ; La mort de François 1er, Mes heures perdues (1833)

Elle avait ton parler, elle avait ton sourire, cet air doux et rêveur qui ne peut se décrire.
Félix Arvers ; La ressemblance (1833)

Pour se faire haïr, rien n'est tel que d'être riche.
Félix Arvers ; La mort de François 1er, Mes heures perdues (1833)

L'heure que j'avais attendue, le bonheur que j'avais rêvé a fui de mon âme éperdue, comme un sourire inachevé !
Félix Arvers ; À mon ami, Mes heures perdues (1833)

Tu sais l'amour et ses combats ; tu sais une voix qui t'adresse ces mots d'ineffable tendresse, qui ne se disent que tout bas.
Félix Arvers ; À mon ami, Mes heures perdues (1833)

Vous saurez un jour qu'il faut, dans notre empire, ne connaître d'amour que celui qu'on inspire.
Félix Arvers ; La mort de François 1er, Mes heures perdues (1833)

J'avais toujours rêvé le bonheur en ménage, comme un port où le cœur, trop longtemps agité, vient trouver, à la fin d'un long pèlerinage, un dernier jour de calme et de sérénité.
Félix Arvers ; Sonnet à mon ami R (1833)

Je voulais une amie, une âme confidente, où cacher mes chagrins, qu'elle seule aurait lus ; le ciel m'a donné plus que je n'osais prétendre ; l'amitié, par le temps, a pris un nom plus tendre, et l'amour arriva qu'on ne l'attendait plus.
Félix Arvers ; Sonnet à mon ami R (1833)

Avec toi pas d'honneurs que j'envie, je ne veux du ciel que de t'avoir.
Félix Arvers ; La mort de François 1er, Mes heures perdues (1833)