François de Salignac de La Mothe-Fénelon (2)

Les citations de Fénelon :

Le véritable esprit ne consiste que dans le bon sens.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

Il ne faut avoir de l'esprit que par mégarde et sans y songer.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

La véritable éloquence n'a rien d'enflé ni d'ambitieux : elle se modère et se proportionne aux sujets qu'elle traite et aux gens qu'elle instruit ; elle n'est grande et sublime que quand il faut l'être.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

Apprenez à souffrir : en l'apprenant, on apprend tout.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

Par le courage et la patience on lasse l'infortune qui se plaît à nous persécuter.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

La vie est un chemin court, raboteux et semé d'épines.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

La santé donne de plus véritables plaisirs que les plaisirs mêmes.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

On se perd en se donnant trop aux autres ; on se retrouve quand on sait un peu être seul.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

La joie de la véritable amitié est un baume qui adoucit le sang et qui rajeunit l'homme.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

L'amitié est imparfaite quand on ne met pas en commun les biens et les maux.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

On n'est pas homme quand on n'aime que soi.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

Le meilleur usage qu'on puisse faire de son esprit est de s'en défier.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

Les plaies du corps ne sont rien en comparaison de celles de l'âme.
Fénelon ; Dialogues des morts et fables (1700)

L'amour-propre aime mieux les injures que l'oubli et le silence, il aime que l'on parle de lui.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

Quand le péril est passé, la présomption revient presque toujours.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

La mollesse et l'oisiveté corrompent les plus beaux naturels.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

Rien ne doit être si sacré aux hommes que les lois destinées à les rendre bons, sages et heureux.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

On s'irrite contre les ingrats parce que l'on veut de la reconnaissance par amour-propre.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

L'imagination est la folle de la maison, elle ne cesse de faire du bruit et d'étourdir, l'esprit même est entraîné par elle, il ne peut s'empêcher de voir les images qu'elle lui présente.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

La grandeur est comme certains verres qui grossissent tous les objets.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

Ceux qui ont dans leurs mains les lois pour gouverner le peuple, doivent toujours se laisser gouverner eux-mêmes par les lois : c'est la loi, et non pas l'homme, qui doit régner.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

La flatterie est l'écueil contre lequel viennent se briser les maximes les plus sages, les principes les plus vrais, les conseils les plus utiles.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

La solidité de l'esprit consiste à vouloir s'instruire exactement de la manière dont se font les choses qui sont le fondement de la vie même ; toutes les plus grandes affaires roulent là-dessus.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

L'éloge est un hommage dû aux talents et aux vertus ; il anime les arts, il excite l'émulation ; mais il faut le dispenser à propos.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

La véritable élévation est une disposition sublime de l'âme ; son effet est de donner de grandes vues à l'esprit et d'inspirer au cœur de nobles sentiments.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)