François de Salignac de La Mothe-Fénelon (3)

Les citations de Fénelon :

Pour être sobre en paroles, il faut l'être en pensées.
Fénelon ; Lettre au duc de Chevreuse (1699)

L'excellente prière n'est autre chose que l'amour de Dieu.
Fénelon ; Manuel de la piété chrétienne (1713)

L'aliment de l'âme, c'est la vérité et la justice.
Fénelon ; Réflexions pour tous les jours du mois (1715)

Le vrai courage consiste à envisager tous les périls, et à les mépriser quand ils deviennent nécessaires.
Fénelon ; Les aventures de Télémaque (1699)

Les banqueroutes, exemptes de mauvaise foi, ne le sont presque jamais de témérité.
Fénelon ; Les aventures de Télémaque (1699)

Il ne faut point s'opiniâtrer à faire goûter aux enfants certaines personnes pieuses dont l'extérieur est dégoûtant.
Fénelon ; Traité de l'éducation des filles (1687)

La vraie, la bonne simplicité, être soi-même, fait la parfaite politesse.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

La vertu surmonte tout quand elle est douce, simple, ingénue et modeste.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

On ne peut voir la vertu sans l'aimer, et l'on ne peut l'aimer sans être heureux.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

Rien ne menace tant de quelque grand malheur qu'une trop grande prospérité.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

Il ne suffit pas d'avoir raison, c'est la gâter, c'est la déshonorer, que de la soutenir d'une manière brusque et hautaine.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

Celui qui n'a point senti sa faiblesse et la violence de ses passions, n'est point encore sage, car il ne se connaît point encore, et ne sait pas se défier de soi.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

La sagesse n'a rien d'austère ni d'affecté, c'est elle qui donne les vrais plaisirs. Elle seule sait les rendre purs et durables ; elle prépare le plaisir par le travail, et elle délasse du travail par le plaisir.
Fénelon ; Les aventures de Télémaque (1699)

La condition des hommes serait pire que celle des bêtes, si la solide philosophie et la vraie religion ne les soutenaient.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

La gloire n'est due qu'à un cœur qui sait souffrir la peine et fouler aux pieds les plaisirs.
Fénelon ; Les aventures de Télémaque (1699)

Heureux celui qui, n'étant point esclave d'autrui, n'a point la folle ambition de faire d'autrui son esclave.
Fénelon ; Les aventures de Télémaque (1699)

La souveraineté réside dans la nation.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

Le bon gouvernement est celui où les citoyens sont élevés dans le respect des lois, dans l’amour de la patrie et du genre humain, qui est la grande patrie.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

Les bonnes mœurs produisent la santé.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

La sagesse même doit être sobre et tempérée.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

Quand vous cherchez la vérité, ne croyez pas à vos sentiments, et ne vous appuyez pas trop sur vos pensées.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

Les enfants sont les fruits de la bénédiction du mariage.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

Le premier pas dans le vice mène insensiblement jusqu'au crime, et l'homme aveugle n'aperçoit le précipice qu'après y être tombé.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

L'innocence est une santé précieuse de l'âme : c'est une ressource et une consolation dans les plus affreuses douleurs.
Fénelon ; Pensées recueillies (1720)

L'amour est lui seul plus à craindre que tous les naufrages.
Fénelon ; Les aventures de Télémaque (1699)