Fernando António Nogueira Pessoa

Quelques mots sur l'auteur :

Fernando Pessoa

Écrivain, critique et poète portugais né le 13 juin 1888 à Lisbonne, Fernando Pessoa est décédé le 30 novembre 1935 dans sa ville natale. Il meurt à l'âge de 47 ans des suites de son alcoolisme, Pessoa fut inhumé au cimetière des Prazeres. En 1985, ses restes sont transférés, pour le cinquantenaire de sa mort, au célèbre Monastère des Hiéronymites de Lisbonne.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia »

Les 16 citations de Fernando Pessoa :

J'ai toujours trouvé que le plus grand mérite consistait à obtenir ce qui est hors d'atteinte, à vivre là où l'on est pas, à être plus vivant une fois mort que de son vivant – à obtenir, enfin, quelque chose d'impossible, d'absurde, et à surmonter, comme autant d'obstacles, jusqu'à la réalité du monde.
Fernando Pessoa ; Le livre de l'intranquillité (posthume, 1982)

Bienheureux ceux qui ne confient leur vie à personne.
Fernando Pessoa ; Le livre de l'intranquillité (posthume, 1982)

Quand les hommes auront compris que la liberté est le bien suprême, et que c'est seulement dans la liberté que nous pouvons être tous égaux et nous aimer comme des frères, parce que nous le serons effectivement, alors l'idéal anarchiste aura atteint le stade religieux.
Fernando Pessoa ; Le banquier anarchiste (1922)

Définir la beauté, c'est ne pas la comprendre
Fernando Pessoa ; En bref, Editions Christian Bourgois (2004)

Pour chaque philosophe, Dieu est de son avis.
Fernando Pessoa ; En bref, Editions Christian Bourgois (2004)

L'essence du progrès, c'est la décadence ; progresser, c'est mourir parce que vivre, c'est mourir
Fernando Pessoa ; En bref, Editions Christian Bourgois (2004)

Rien ne pèse autant que l'affection d'autrui.
Fernando Pessoa ; Le livre de l'intranquillité (posthume, 1982)

Les vrais mystères sont ceux de l'espoir.
Fernando Pessoa ; En bref, Editions Christian Bourgois (2004)

Le seul mystère, c'est qu'il y ait des gens pour penser au mystère.
Fernando Pessoa ; Le gardeur de troupeaux (1914)

Ce qu'il faut, c'est qu'on soit naturel et calme dans le bonheur comme dans le malheur.
Fernando Pessoa ; Le gardeur de troupeaux (1914)

L'amour est un échantillon mortel de l'immortalité.
Fernando Pessoa ; En bref, Editions Christian Bourgois (2004)

Dieu est la meilleure plaisanterie de Dieu lui-même.
Fernando Pessoa ; En bref, Editions Christian Bourgois (2004)

La justice est à la bonté ce qu'est la chasteté à la timidité sexuelle.
Fernando Pessoa ; En bref, Editions Christian Bourgois (2004)

Quel grand repos de n'avoir même pas de quoi avoir à se reposer !
Fernando Pessoa ; Le gardeur de troupeaux (1914)

Aimer, c'est l'innocence éternelle, et l'unique innocence est de ne pas penser.
Fernando Pessoa ; Le gardeur de troupeaux (1914)

Le monde est à qui naît pour le conquérir, et non pour qui rêve.
Fernando Pessoa ; Insomnie (1929)