Fiodor Dostoïevski (2)

Les citations célèbres de Fiodor Dostoïevski :

La peur de l'ennemi détruit jusqu'à la rancune à son égard.
Fiodor Dostoïevski ; Les démons (1871)

Chacun ne peut juger que d'après soi-même.
Fiodor Dostoïevski ; Les démons (1871)

Un homme cultivé et honnête ne peut être vaniteux sans exiger beaucoup de lui-même.
Fiodor Dostoïevski ; Les carnets du sous-sol (1864)

Pardonne tout le mal que l'on t'a fait, et la paix véritable descendra en toi.
Fiodor Dostoïevski ; Les frères Karamazov (1880)

Il y a plus de joie dans le ciel pour un pécheur qui se repent que pour dix justes qui persévèrent.
Fiodor Dostoïevski ; Les frères Karamazov (1880)

Si Dieu n'existe pas, tout est permis.
Fiodor Dostoïevski ; Les frères Karamazov (1880)

Toute la science du monde ne vaut pas les larmes des enfants.
Fiodor Dostoïevski ; Les frères Karamazov (1880)

On peut être pauvre et honnête homme.
Fiodor Dostoïevski ; Les carnets du sous-sol (1864)

L'homme aime à ressasser ses malheurs, et pour ses bonheurs, il les oublie.
Fiodor Dostoïevski ; Les carnets du sous-sol (1864)

Où il n'y a pas d'amour, il n'y a pas de sagesse.
Fiodor Dostoïevski ; Les carnets du sous-sol (1864)

Un père aime toujours plus qu'une mère sa fille.
Fiodor Dostoïevski ; Les carnets du sous-sol (1864)

L'homme est sot, quoi qu'on fasse pour lui, il est ingrat.
Fiodor Dostoïevski ; Les carnets du sous-sol (1864)

L'homme offensé va droit à son but comme va un taureau furieux cornes baissées.
Fiodor Dostoïevski ; Les carnets du sous-sol (1864)

C'est dans le désespoir que sont les plaisirs les plus ardents.
Fiodor Dostoïevski ; Les carnets du sous-sol (1864)

La vie et le mensonge sont synonymes.
Fiodor Dostoïevski ; Bobok (1873)

Tout le monde en est là, c'est toujours de ses maladies qu'on se vante.
Fiodor Dostoïevski ; Les carnets du sous-sol (1864)

Le mari et la femme sont leurs propres juges.
Fiodor Dostoïevski ; Les carnets du sous-sol (1864)

Il faut être un grand homme pour savoir résister même au bon sens.
Fiodor Dostoïevski ; Les démons (1871)

Aimer un être, c'est le voir comme Dieu a voulu qu'il soit.
Fiodor Dostoïevski ; Les démons (1871)

Il n'y a pas de préjugés anodins.
Fiodor Dostoïevski ; Les démons (1871)

Le plus difficile dans la vie est de vivre et de ne pas mentir.
Fiodor Dostoïevski ; Les démons (1871)

Il y a toujours dans la charité quelque chose qui corrompt à jamais.
Fiodor Dostoïevski ; Les démons (1871)

Une erreur originale vaut peut-être mieux qu'une vérité banale.
Fiodor Dostoïevski ; Crime et châtiment (1866)

Le mariage est la mort morale de toute indépendance.
Fiodor Dostoïevski ; Les démons (1871)

Un homme conscient de lui-même peut-il se respecter tant soit peu ?
Fiodor Dostoïevski ; Les carnets du sous-sol (1864)

La liste des auteurs populaires :