Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski, dit Fedor Dostoïevski

Quelques mots sur l'auteur :

Fiodor Dostoïevski

Écrivain et romancier russe né le 11 novembre 1821 à Moscou en Russie, Fiodor Dostoïevski est décédé le 9 février 1881 à Saint-Pétersbourg. Dostoïevski meurt à l'âge de 59 ans d'une hémorragie, il repose au cimetière Tikhvine à Saint-Pétersbourg.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 63 citations de Fiodor Dostoïevski :

L'homme est malheureux parce qu'il ne sait pas qu'il est heureux.
Fiodor Dostoïevski ; Les démons (1871)

L'homme, quels que soient ses péchés, ne peut épuiser la miséricorde divine.
Fiodor Dostoïevski ; Les frères Karamazov (1880)

Si l'homme n'est pas lâche, il doit fouler aux pieds toutes les craintes qui l'arrêtent !
Fiodor Dostoïevski ; Crime et châtiment (1866)

La charité n'atteint pas son but parce qu'elle ne fait qu'augmenter la mendicité.
Fiodor Dostoïevski ; Les démons (1871)

Rien ne peut compenser une seule larme d'un seul enfant.
Fiodor Dostoïevski ; Les frères Karamazov (1880)

Il est impardonnable de maltraiter une créature sans défense, surtout un enfant !
Fiodor Dostoïevski ; Le milieu (1873)

En passant l'éponge sur tout méfait, un malfaiteur croit que tout lui est permis.
Fiodor Dostoïevski ; Le milieu (1873)

Ce n'est pas en enfermant son voisin qu'on se convainc de son propre bon sens.
Fiodor Dostoïevski ; Journal d'un écrivain (1873-1881)

Mettre à mort un meurtrier est une punition sans commune mesure avec le crime qu’il a commis.
Fiodor Dostoïevski ; L'idiot (1868)

Prends garde que ton crachat ne te retombe sur la figure.
Fiodor Dostoïevski ; Crime et châtiment (1866)

Les petites choses ont leur importance, c'est toujours par elles qu’on se perd.
Fiodor Dostoïevski ; Crime et châtiment (1866)

L'homme qui a tout entre les mains laisse parfois tout lui passer sous le nez.
Fiodor Dostoïevski ; Crime et châtiment (1866)

Sur la terre il est impossible de s'arranger sans mentir.
Fiodor Dostoïevski ; Bobok (1873)

On ne méprise pas celui qu'on craint.
Fiodor Dostoïevski ; L'idiot (1868)

La beauté est une énigme.
Fiodor Dostoïevski ; L'idiot (1868)

Ce qu'il y a de plus odieux dans l'argent, c'est qu'il confère même des talents.
Fiodor Dostoïevski ; L'idiot (1868)

On compare parfois la cruauté de l'homme à celle des fauves, c'est faire injure aux fauves.
Fiodor Dostoïevski ; Les frères Karamazov (1880)

La peur de l'ennemi détruit jusqu'à la rancune à son égard.
Fiodor Dostoïevski ; Les démons (1871)

Chacun ne peut juger que d'après soi-même.
Fiodor Dostoïevski ; Les démons (1871)

Un homme cultivé et honnête ne peut être vaniteux sans exiger beaucoup de lui-même.
Fiodor Dostoïevski ; Les carnets du sous-sol (1864)

Raisonner sur la sagesse et tâcher de s'élever jusqu'à elle, c'est là que doit tendre notre existence.
Fiodor Dostoïevski ; Les frères Karamazov (1880)

Pardonne tout le mal que l'on t'a fait, et la paix véritable descendra en toi.
Fiodor Dostoïevski ; Les frères Karamazov (1880)

Il y a plus de joie dans le ciel pour un pécheur qui se repent que pour dix justes qui persévèrent.
Fiodor Dostoïevski ; Les frères Karamazov (1880)

Il n'y a pas au monde un péché que Dieu refuse de pardonner à qui possède le vrai repentir.
Fiodor Dostoïevski ; Les frères Karamazov (1880)

Si Dieu n'existe pas, tout est permis.
Fiodor Dostoïevski ; Les frères Karamazov (1880)