François Mauriac (2)

Les citations de François Mauriac :

Moins les gens ont d'idées à exprimer, plus ils parlent fort.
François Mauriac ; Le feu sur terre (1951)

Le meilleur que nous puissions attendre des hommes, c'est l'oubli.
François Mauriac ; Bloc-notes (1958-1960)

On n'aime plus personne quand on aime.
François Mauriac ; La vie de Jean Racine (1928)

Le véritable amour n'est pas aveugle.
François Mauriac ; Le bâillon dénoué (1945)

La vengeance déguisée en justice, c'est notre plus affreuse grimace.
François Mauriac ; L'Express, le 28 Novembre 1957.

L'essentiel dans la vie n'est jamais exprimé.
François Mauriac ; Le romancier et ses personnages (1933)

Deux vieux époux ne se détestent jamais complètement.
François Mauriac ; Le noeud de vipères (1932)

Une belle vie, c'est celle qui commence par l'amour et qui finit par l'amour.
François Mauriac ; Bloc-notes (1965-1967)

L'égoïsme, c'est l'amour de soi ; la haine des autres et de Dieu même, c'est l'orgueil !
François Mauriac ; Lacordaire (1976)

Il ne sert de rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre.
François Mauriac ; Bloc-notes (1968-1970)

Pour le chrétien tout est grâce, et plus que tout, les déceptions et défaites d'une longue vie.
François Mauriac ; Lacordaire (1976)

La déception est un sentiment qui ne déçoit jamais.
François Mauriac ; Journal (1937)

La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté.
François Mauriac ; Nouveaux mémoires intérieurs (1964)

Rien que cela, le sexe, nous sépare plus que deux planètes.
François Mauriac ; Le désert de l'amour (1925)

Notre vie vaut ce qu'elle nous a coûté d'efforts.
François Mauriac ; Le jeune homme (1926)

J'ai peine à croire à l'innocence des êtres qui voyagent seuls.
François Mauriac ; Journal (1937)

L'épreuve ne tourne jamais vers nous le visage que nous attendions.
François Mauriac ; D'un Bloc-notes à l'autre (1952-1969)

Comme il existe une fausse délicatesse, il existe une fausse vulgarité.
François Mauriac ; D'un Bloc-notes à l'autre (1952-1969)

Dans le doute, il faut choisir d'être fidèle.
François Mauriac ; Le nouveau bloc-notes (1961-1964)

Une certaine qualité de gentillesse est toujours signe de trahison.
François Mauriac ; Le noeud de vipères (1932)

Pour beaucoup de femmes, le plus court chemin vers la perfection, c'est la tendresse.
François Mauriac ; Amosdée (1938)

Le mépris de l'homme est nécessaire à qui veut user et abuser de l'homme.
François Mauriac ; Le cahier noir (1943)