François Charles Hugues Laurent Pouqueville

Quelques mots sur l'auteur :

François Pouqueville

Écrivain, médecin et diplomate français né le 4 novembre 1770 à Le Merlerault dans le département de l'Orne en région Normandie, François Pouqueville est décédé le 20 décembre 1838 à Paris à l'âge de 68 ans. Il fut élu à l'Académie des inscriptions et belles-lettres le 5 février 1819, et nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1811.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 18 citations de François Pouqueville :

Si le ciel était de papier, la mer d'encre, pour écrire mes peines, cela ne suffirait pas.
François Pouqueville ; Voyage en Morée, à Constantinople, en Albanie (1805)

Un menteur a perdu jusqu'au droit d'être cru en disant la vérité.
François Pouqueville ; Voyage de la Grèce (1820-1822)

Prenons la main de celui qui chancelle, et Dieu nous soutiendra.
François Pouqueville ; Voyage en Morée, à Constantinople, en Albanie (1805)

On ne peut appeler un homme heureux qu'après sa mort.
François Pouqueville ; La Grèce, dans l'univers pittoresque (1835)

Malheur à ceux qui multiplient les lois, il pleuvra sur eux des filets.
François Pouqueville ; Voyage de la Grèce (1820-1822)

Un sourire du monarque ne vous enivre pas, sa bouche laisse entrevoir les dents du lion.
François Pouqueville ; Voyage de la Grèce (1820-1822)

Quiconque n'apprend pas un métier à son fils ne fait point autrement que s'il lui enseignait la filouterie.
François Pouqueville ; Voyage de la Grèce (1820-1822)

Le vrai sage est celui qui apprend de tout le monde.
François Pouqueville ; Voyage de la Grèce (1820-1822)

Le crime s'attache partout au crime.
François Pouqueville ; Histoire de la régénération de la Grèce (1824)

Il n'y a pas de plaisir plus grand que d'être assis à une table chargée de mets et de vins.
François Pouqueville ; La Grèce, dans l'univers pittoresque (1835)

La tyrannie n'est jamais aussi terrible par les excès de sa fureur que par la bassesse dont elle afflige les peuples en les abrutissant.
François Pouqueville ; Voyage de la Grèce (1820-1822)

La beauté n'est autre chose que l'ordre dans la grandeur.
François Pouqueville ; La Grèce, dans l'univers pittoresque (1835)

La tyrannie s'attache jusqu'aux racines de l'arbre social.
François Pouqueville ; Voyage de la Grèce (1820-1822)

Le vinaigre donné est plus doux que le miel.
François Pouqueville ; Voyage en Morée, à Constantinople, en Albanie (1805)

Il ne faut pas fouler le serpent qui dort.
François Pouqueville ; Voyage en Morée, à Constantinople, en Albanie (1805)

Vous croyez par vos refus me faire jaunir, mais je deviendrai un tendre œillet pour vous faire enrager.
François Pouqueville ; Voyage en Morée, à Constantinople, en Albanie (1805)

Heureux ceux qui sont studieux et avides d'instruction ; ils ne tardent pas à être distingués : il y a une sorte de justice qui les fait sortir de la foule !
François Pouqueville ; Voyage en Morée, à Constantinople, en Albanie (1805)

La tyrannie a ses lâches courtisans.
François Pouqueville ; Voyage de la Grèce (1820-1822)

La liste des auteurs populaires :