Georges Courteline (2)

Les citations de Georges Courteline :

Un vrai amour de petite femme, grosse comme le poing et grasse à point !
Georges Courteline ; Les femmes d'amis (1888)

Il y a deux choses chez la femme : sa caresse et sa tendresse.
Georges Courteline ; La philosophie de Courteline (1917)

Les baisers sont bons partout où on les trouve.
Georges Courteline ; Gros chagrins (1897)

L'âme des tout jeunes hommes est une fleur, comme en est une le corps des jeunes femmes.
Georges Courteline ; La philosophie de Courteline (1917)

On change plus facilement de religion que de café.
Georges Courteline ; La philosophie de Courteline (1917)

Je t'aime trop... je ne peux pas me passer de toi.
Georges Courteline ; Boubouroche (1893)

La mort peut venir, elle me trouvera sans crainte.
Georges Courteline ; La Cruche ou J’en ai plein le dos de Margot (1909)

Un galant homme est toujours un galant homme.
Georges Courteline ; Boubouroche (1893)

Mieux vaut boire trop de bon vin qu'un petit peu de mauvais.
Georges Courteline ; La philosophie de Courteline (1917)

Mieux vaut pratiquer l'amour avec deux belles filles qu'avec une vieille femme en ruine.
Georges Courteline ; La philosophie de Courteline (1917)

L'amour n'est fait que du désir d'avoir ou de la gratitude d'avoir eu.
Georges Courteline ; Les Boulingrin (1898)

L'amour, c'est l'idée qu'on s'en fait ; chacun le pratique à sa manière.
Georges Courteline ; Ah ! Jeunesse ! (1894)

Une chose me met hors de moi : c'est le sans gêne.
Georges Courteline ; Le miroir concave (1919)

Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.
Georges Courteline ; La philosophie de Courteline (1917)

Au fond, on pardonne tout aux femmes, excepté d'avoir les jambes grêles.
Georges Courteline ; La philosophie de Courteline (1917)

Il y a des gens qui font jaillir la sympathie comme une étincelle d'un caillou.
Georges Courteline ; Les femmes d'amis (1885-1887)

Mieux vaut être volé que voleur.
Georges Courteline ; La philosophie de Courteline (1917)

Pendant que les années passent, les idées marchent.
Georges Courteline ; La philosophie de Courteline (1917)

Faire le malin est le propre de tout imbécile.
Georges Courteline ; La philosophie de Courteline (1917)

Un des plus clairs effets de la présence d'un enfant dans le ménage est de rendre idiots de braves parents qui, sans lui, n'eussent peut-être été que de simples imbéciles.
Georges Courteline ; La philosophie de Courteline (1917)

Il en est des femmes comme des fous : il ne faut pas les défier.
Georges Courteline ; La philosophie de Courteline (1917)

La femme d'un ami est une chose sacrée : on la regarde, mais on n'y touche pas.
Georges Courteline ; Les femmes d'amis (1885-1887)

Femmes - Belles têtes, certes ; oh ! très belles têtes ! mais de cervelle, aucunement.
Georges Courteline ; Bourbouroche (1893)

Les hommes trahissent les femmes dans la proportion modeste d'un sur deux ; les femmes, elles, trahissent les hommes dans la proportion effrayante de 97 % !
Georges Courteline ; Bourbouroche (1893)

Il y a des heures où les femmes sont à ne pas prendre avec des pincettes.
Georges Courteline ; Madelon, Margot et Cie (1890)