Johann Wolfgang von Goethe

Quelques mots sur l'auteur :

Goethe

Romancier, dramaturge, poète et homme politique allemand, Johann Wolfgang von Goethe est né le 28 août 1749 à Francfort. Goethe meurt à l'âge de 82 ans le 22 mars 1832 dans sa maison de Weimar en Allemagne où il repose au mausolée des princes.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 100 citations de Goethe :

On devrait souhaiter à tout homme sensé une certaine dose de poésie.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

L'homme s'habitue aisément à l'esclavage, et apprend sans peine à obéir quand on lui enlève sa liberté tout entière.
Goethe ; Iphigénie en Tauride (1779)

Les discours si brillants, où l'on ajuste à plaisir des rognures pour l'humanité, sont stériles comme les vents brumeux qui sifflent dans l'automne à travers les feuilles séchées.
Goethe ; Premier faust (1808)

Les orgueilleux sont souvent frappés par l'opprobre.
Goethe ; La fille naturelle (1804)

La modération procure des joies sans mélange.
Goethe ; La fille naturelle (1804)

La présence est une puissante déesse.
Goethe ; Torquato Tasso (1790)

Un regard de toi, une seule parole m'en dit plus que toute la sagesse de ce monde.
Goethe ; Faust (1808)

La vraie amitié, l'amitié qui agit et se révèle par des effets, consiste en ce que nous suivions la même voie dans la vie ; que mon ami favorise mes desseins et moi les siens, que nous marchions ensemble sans nous détourner, quelle que soit d'ailleurs notre manière de penser et de vivre.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Il faut parfois concéder que les navets sont des poires.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Nul n'est plus chanceux que celui qui croit à sa chance.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Où se perd l'intérêt, se perd aussi la mémoire.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Souvent le bonheur enfante la peine.
Goethe ; La fille naturelle (1804)

L'envie allume un sang fiévreux et joint ses maux à ceux du chagrin.
Goethe ; La fille naturelle (1804)

Un projet divulgué ne nous appartient plus.
Goethe ; La fille naturelle (1804)

On croit, en général, les hommes plus dangereux qu'ils ne le sont en effet.
Goethe ; Les affinités électives (1809)

Les plus grands hommes tiennent toujours à leur siècle par quelques-uns de ses travers, de ses faiblesses.
Goethe ; Les affinités électives (1809)

Les manières sont un miroir dans lequel se reflète notre propre image.
Goethe ; Les affinités électives (1809)

La position sociale la plus agréable est celle d'un militaire instruit et bien élevé.
Goethe ; Les affinités électives (1809)

Serait-il possible de faire accorder l'individualité avec le savoir-vivre ? Oui, mais il faudrait pour cela que le savoir-vivre ne fût qu'un moyen pour faire ressortir l'individualité. Malheureusement tout le monde aime et désire les hommes et les choses qui ont de la valeur et de l'importance, mais on ne veut pas en être gêné ou contrarié.
Goethe ; Les affinités électives (1809)

La mémoire peut toujours nous abandonner pourvu que le jugement ne nous manque pas.
Goethe ; Maximes et réflexions (posthume, 1842)

Il n'y a qu'un père qui n'envie pas à son fils la supériorité du talent.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

L'amour est patiente, elle est douce et bienfaisante : l'amour n'est point envieuse.
Goethe ; Faust I (1808)

Aie confiance en toi-même, et tu sauras vivre.
Goethe ; Premier faust (1808)

La bonne compagnie instruit par sa conversation et forme par son silence.
Goethe ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Ne dis pas que tu veux donner : donne ; jamais tu ne satisferas une attente.
Goethe ; Maximes et pensées (1749-1832)