Guillaume Apollinaire (2)

Les citations célèbres de Guillaume Apollinaire :

Incertitude, ô mes délices, vous et moi nous nous en allons comme s'en vont les écrevisses, à reculons, à reculons.
Guillaume Apollinaire ; Le Bestiaire ou cortège d'Orphée (1911)

Les grands hommes qui n'ont pas leur statue sont légion.
Guillaume Apollinaire ; L'inventeur de la gomme à effacer (1909)

Douce poésie ! le plus beau des arts ! Toi qui, suscitant en nous le pouvoir créateur, nous met tout proches de la divinité.
Guillaume Apollinaire ; La femme assise (1914)

Lou si je meurs là-bas souvenir qu'on oublie, souviens-t'en quelquefois aux instants de folie de jeunesse et d'amour et d'éclatante ardeur, mon sang c'est la fontaine ardente du bonheur, et sois la plus heureuse étant la plus jolie.
Guillaume Apollinaire ; Poèmes à Lou, Si je mourais là-bas (1915)

Si je mourais là-bas sur le front de l'armée tu pleurerais un jour ô Lou ma bien-aimée, et puis mon souvenir s'éteindrait comme meurt un obus éclatant sur le front de l'armée, un bel obus semblable aux mimosas en fleur.
Guillaume Apollinaire ; Poèmes à Lou, Si je mourais là-bas (1915)

J'ai cueilli ce brin de bruyère, l'automne est morte souviens-t'en, nous ne nous verrons plus sur terre, odeur du temps Brin de bruyère et souviens-toi que je t'attends.
Guillaume Apollinaire ; Alcools, L'adieu (1913)

Que lentement passent les heures, comme passe un enterrement. Tu pleureras l'heure où tu pleures, qui passera trop vitement, comme passent toutes les heures.
Guillaume Apollinaire ; Alcools, À la santé (1913)

Ô ma jeunesse abandonnée comme une guirlande fanée voici que s'en vient la saison des regrets et de la raison.
Guillaume Apollinaire ; Vitam impendere amori (1917)

Le fleuve est pareil à ma peine il s'écoule et ne tarit pas, quand donc finira la semaine.
Guillaume Apollinaire ; Alcools, Marie (1913)

L'honneur tient souvent à l'heure que marque la pendule.
Guillaume Apollinaire ; Calligrammes, Lundi rue Christine (1918)

On peut être poète dans tous les domaines : Il suffit que l'on soit aventureux et que l'on aille à la découverte.
Guillaume Apollinaire ; Vitam impendere amori (1917)

L'art, de plus en plus, aura une patrie.
Guillaume Apollinaire ; Vitam impendere amori (1917)

Qui oserait dire que, pour ceux qui sont dignes de la joie, ce qui est nouveau ne soit pas beau ?
Guillaume Apollinaire ; Vitam impendere amori (1917)

Il est grand temps de rallumer les étoiles.
Guillaume Apollinaire ; Les mamelles de Tirésias (1917)

Tous les hommes aiment avant tout la lumière, ils ont inventé le feu.
Guillaume Apollinaire ; Les peintres cubistes (1913)

Un Picasso étudie un objet comme un chirurgien dissèque un cadavre.
Guillaume Apollinaire ; Les peintres cubistes (1913)

On ne peut pas transporter partout le cadavre de son père.
Guillaume Apollinaire ; Les peintres cubistes (1913)

Avant tout, les artistes sont des hommes qui veulent devenir inhumains.
Guillaume Apollinaire ; Les peintres cubistes (1913)

Les tendres rêveries, les chants des poètes ne pouvaient lui offrir ce dont il avait réellement besoin : un sein pour reposer sa tête, un cœur qui battit d'amour contre le sien, et d'autres caresses encore.
Guillaume Apollinaire ; Les Trois Don Juan (1915)

Comme la vie est lente, et comme l'espérance est violente.
Guillaume Apollinaire ; Alcools, Le pont Mirabeau (1913)

La liste des auteurs populaires :