William (Guillaume) Penn

Quelques mots sur l'auteur :

Guillaume Penn

Fondateur de la Province de Pennsylvanie, entrepreneur et philosophe anglais né le 14 octobre 1644 à Londres, William Penn est décédé le 30 juillet 1718 à Berkshire, comté situé dans le sud de l'Angleterre (Royaume-Uni).

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 50 citations de Guillaume Penn :

Les hommes aiment à dépriser ce qu'ils ne veulent pas imiter.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

Sois plutôt généreux que prodigue.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

Ne te forges point des entraves à toi-même, mais conserves ta liberté tandis que tu l'as.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

Ne promets pas souvent, mais ne manque jamais de tenir, si tu le peux légitiment.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

Si l'on voulait disputer sur tout ce qui peut donner lieu à des disputes, on n'en finirait pas.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

Le meilleur orateur est celui qui a du jugement, et qui s'exprime avec esprit.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

L'esprit est un tour heureux par lequel on exprime une pensée d'une manière frappante.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

Garde tes secrets toi-même, et personne ne les révélera.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

Si tu es obligé de parler, dis la vérité ; car l'équivoque mène au mensonge, comme le mensonge mène à l'enfer.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

Le plus grand service qu'on puisse rendre à la raison, c'est de la présenter de sang-froid ; et ceux qui défendent la vérité avec trop de chaleur, lui font souvent plus de tort que ses adversaires mêmes.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

Ne te rend intime qu'avec très peu de gens, et prends garde avec qui.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

En fait d'amitié, nous devons donner la préférence à nos parents, nous devons aussi en fait de charité leur donner la préférence, lorsqu'ils ont aussi grand besoin de secours, et qu'ils le méritent également.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

Si tu choisis un ami, que ce soit comme une femme, pour la vie.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

L'amitié est l'union des âmes dont la vertu est le lien.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

Les visites fréquentes, les présents, une correspondance intime, des alliances entre parents au degré permis, sont les meilleurs moyens pour entretenir les sentiments d'affection et de tendresse que l'on doit aux siens.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

Un mari et une femme qui s'aiment et s'estiment l'un l'autre, inspirent à leurs enfants le même amour et le même respect.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

L'autorité vis-à-vis des enfants doit être tempérée de douceur.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

Entre mari et femme il ne doit y avoir d'autre règle que l'amour.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

Choisis une femme qui ne connaisse de sureté, de satisfaction, de danger, qu'où il y en aura pour toi, dont tu sois aussi sûr que de tes pensées les plus secrètes, et qui, suivant le sens naturel du mot, soit ton amie aussi bien que ton épouse ; car celle-là n'est épouse qu'à demi, qui n'est pas en même temps femme et amie, ou qui n'est pas capable de l'être.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

Préfère toujours dans le mariage la personne à la beauté, et l'âme au corps ; si tu suis ces règles dans ton choix, tu seras sûr de trouver dans ta femme, une amie, une compagne, un second toi-même, qui partagera avec toi tous tes soins et tous tes soucis.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

L'avare n'a ni Dieu, ni femme, ni ami, l'or lui tient lieu de tout.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

L'avare ne peut jamais amasser autant qu'il désire, et tremble continuellement de perdre ce dont il n'ose faire usage.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

II n'est point de monstre qu'on puisse comparer à la soif de l'or, elle est la source de tous vices.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

Ceux qui se marient par intérêt ne sauraient se trouver heureux dans le mariage ; le principal ingrédient, l'amour, y manque.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)

La différence entre l'amour et la passion, c'est que l'un est fixé et l'autre changeante ; l'un s'augmente et l'autre s'affaiblit par la jouissance ; et la raison, c'est que l'un naît de l'union des âmes, et l'autre de la passion des sens.
Guillaume Penn ; Fruits de l'amour d'un père (1790)