Gustave Flaubert (2)

Les meilleures citations de Gustave Flaubert :

Quand on s'aime, on peut passer dix ans sans se voir et sans en souffrir.
Gustave Flaubert ; Lettre à Louise Colet (1846)

L'avenir est ce qu'il y a de pire dans le présent. Et tous, vous n'aurez comme les autres que de l'ennui pendant votre vie, et une tombe après la mort, et la pourriture pour l'éternité.
Gustave Flaubert ; Pensées (1915)

As-tu quelquefois voulu être petit oiseau ? nous volerions ensemble, ça doit être si doux de faire l'amour dans l'air ! les vents vous poussent, les nuages vous entourent.
Gustave Flaubert ; Œuvres de jeunesse inédites (1910)

Il y a des moments où l'on croit que l'avenir touche au ciel et qu'on va le prendre avec la main, – crac, une plaine, – un vallon qui descend, et l'on court toujours, emporté par soi-même, pour se briser le nez sur un caillou, s'enfoncer les pieds dans la merde ou tomber dans une fosse.
Gustave Flaubert ; Lettre à Ernest Chevalier, le 19 janvier 1840.

Ô l'avenir, horizon rose aux formes superbes, aux nuages d'or, où votre pensée vous caresse, où le coeur part en extase et qui, à mesure qu'on s'avance, comme l'horizon, recule, recule et s'en va !
Gustave Flaubert ; Lettre à Ernest Chevalier, le 19 janvier 1840.

Un cœur est une richesse qui ne se vend pas, qui ne s'achète pas, mais qui se donne.
Gustave Flaubert ; Lettre à Ernest Chevalier, le 19 janvier 1840.

La femme est un animal vulgaire dont l'homme s'est fait un trop bel idéal.
Gustave Flaubert ; Lettre à Ernest Chevalier, le 28 mars 1841.

La forme est la chair même de la pensée, comme la pensée est l'âme de la vie.
Gustave Flaubert ; Mémoires d'un fou (1838)

Rien n'est humiliant comme de voir les sots réussir dans les entreprises où l'on échoue.
Gustave Flaubert ; L'éducation sentimentale (1869)

Le moyen de vivre avec sérénité et au grand air, c'est de se fixer sur une pyramide quelconque, n'importe laquelle, pourvu qu'elle soit élevée et la base solide. Ah ! ce n'est pas toujours amusant et l'on est tout seul ; mais on se console en crachant d'en haut.
Gustave Flaubert ; Lettre à Louise Colet, le 30 mai 1852.

Pour garder sa conscience pure, mettez-la au-dessus de celles de tous les autres.
Gustave Flaubert ; Lettre à Louise Colet, le 30 mai 1852.

Lorsque de mauvaise foi on entonne l'éloge d’un homme médiocre, qu'attendre sinon une médiocrité ?
Gustave Flaubert ; Lettre à Louise Colet, le 30 mai 1852.

Un beau trait nous honore encore plus qu'un beau livre.
Gustave Flaubert ; Lettre à Louise Colet, le 30 mai 1852.

L'éloge des qualités morales, agréablement entrelacé à celui des qualités intellectuelles et mises ensemble au même niveau, est une des plus belles bassesses de l'art oratoire. Comme chacun croit posséder les premières, du même coup on s'attribue les secondes !
Gustave Flaubert ; Lettre à Louise Colet, le 30 mai 1852.

Il faut se méfier des meilleures affections.
Gustave Flaubert ; Lettre à Louise Colet, le 30 mai 1852.

« Si tu cherches à plaire, te voilà déchu. », dit Épictète : Je ne déchoirai pas.
Gustave Flaubert ; Lettre à Louise Colet, le 30 mai 1852.

Pour avoir du talent, il faut être convaincu qu'on en possède.
Gustave Flaubert ; Lettre à Louise Colet, le 30 mai 1852.

Les misères de la vie sont peu de choses quand on se tient sur un sommet.
Gustave Flaubert ; Lettre à Hamilton Aïdé, le 4 juin 1857.

Les incertitudes que l'on a ne viennent jamais que d'autrui.
Gustave Flaubert ; Lettre à Ernest Feydeau (1857)

Avant de traiter un homme de couillon, il faut avoir des preuves.
Gustave Flaubert ; Lettre à Ernest Feydeau (1857)

Je compatis d'autant mieux à vos embêtements financiers que je suis dans une dèche profonde.
Gustave Flaubert ; Lettre à Jules Duplan, le 20 mai 1857.

J'exècre tout ce qui est obligatoire, toute loi, tout gouvernement, toute règle.
Gustave Flaubert ; Lettre à Mlle Leroyer de Chantepie, le 18 mai 1857.

La vie est un éternel problème, et l'histoire aussi.
Gustave Flaubert ; Lettre à Mlle Leroyer de Chantepie, le 18 mai 1857.

Toutes les douleurs viennent de l'excès de la pensée oisive.
Gustave Flaubert ; Lettre à Mlle Leroyer de Chantepie, le 18 mai 1857.

La vie est une chose tellement hideuse que le seul moyen de la supporter, c'est de l'éviter.
Gustave Flaubert ; Lettre à Mlle Leroyer de Chantepie, le 18 mai 1857.