Gustave Le Bon

Quelques mots sur l'auteur :

Gustave Le Bon

Médecin, psychologue et sociologue français né le 7 mai 1841 à Nogent-le-Rotrou dans l'Eure-et-Loir, Gustave Le Bon est décédé le 13 décembre 1931 à Marnes-la-Coquette dans les Hauts-de-Seine. Le Bon meurt à l'âge de 90 ans, il repose au cimetière du Père-Lachaise à Paris.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 121 citations de Gustave Le Bon :

L'aptitude à réfléchir implique toujours l'aptitude à l'attention.
Gustave Le Bon ; Les opinions et les croyances (1911)

Les sentiments simulés finissent quelquefois par devenir des sentiments éprouvés.
Gustave Le Bon ; Aphorismes du temps présent (1913)

Une illusion tenue pour vraie agit comme une vérité.
Gustave Le Bon ; Aphorismes du temps présent (1913)

Le milieu crée nos opinions ; les passions et l'intérêt les transforment.
Gustave Le Bon ; Aphorismes du temps présent (1913)

La libre pensée ne constitue souvent qu'une croyance, qui dispense de la fatigue de penser.
Gustave Le Bon ; Aphorismes du temps présent (1913)

La nécessité enseigne la tolérance.
Gustave Le Bon ; Psychologie du socialisme (1898)

La fortune récompense souvent les audacieux.
Gustave Le Bon ; Psychologie des temps nouveaux (1920)

Aider les méchants à se multiplier, c'est préparer à nos descendants une multitude d'ennemis.
Gustave Le Bon ; Psychologie du socialisme (1898)

Les hommes dominés par une certitude ne peuvent tolérer ceux qui ne l'acceptent pas.
Gustave Le Bon ; Les opinions et les croyances (1911)

Un des caractères généraux les plus constants des croyances est leur intolérance.
Gustave Le Bon ; Les opinions et les croyances (1911)

Parler c'est déjà suggérer, affirmer c'est suggérer davantage.
Gustave Le Bon ; Les opinions et les croyances (1911)

La morale qui discute est une pauvre morale.
Gustave Le Bon ; Psychologie de l'éducation (1902)

L'intolérance est le plus terrible défaut.
Gustave Le Bon ; Psychologie de l'éducation (1902)

On domine plus facilement les peuples en excitant leurs passions qu'en s'occupant de leurs intérêts.
Gustave Le Bon ; Aphorismes du temps présent (1913)

Dominer ou être dominée, il n'y a pas, pour l'âme féminine, d'autre alternative.
Gustave Le Bon ; Aphorismes du temps présent (1913)

Comme la politique, l'art est guidé par quelques meneurs, suivis d'une foule de menés.
Gustave Le Bon ; Aphorismes du temps présent (1913)

Le vocabulaire de chacun se restreint au niveau de ses idées et de ses facultés.
Gustave Le Bon ; Les premières civilisations de l'Orient (1889)

Capacité d'attention faible comporte faculté de réflexion médiocre.
Gustave Le Bon ; Les opinions et les croyances (1911)

La réflexion engendre la faculté de raisonner.
Gustave Le Bon ; Les opinions et les croyances (1911)

La liberté n'est, le plus souvent, pour l'homme que la faculté de choisir sa servitude.
Gustave Le Bon ; Les incertitudes de l'heure présente (1924)

Les hommes en société ne pouvant vivre sans tyrannie, la plus acceptable est encore celle des lois.
Gustave Le Bon ; Aphorismes du temps présent (1913)

On trouve plus facilement mille hommes prêts à obéir qu'un seul capable de prendre une initiative.
Gustave Le Bon ; Les incertitudes de l'heure présente (1924)

Chaque phénomène a son mystère ; le mystère est l'âme ignorée des choses.
Gustave Le Bon ; Aphorismes du temps présent (1913)

Les avares sont les plus faciles à manier, on sait sur quelle touche affective il faut frapper.
Gustave Le Bon ; Les opinions et les croyances (1911)

L'enfant qui se sent soumis à une surveillance de tous les instants est tenté de se tenir toujours sur ses gardes, et ce principe de la défiance est un des plus dangereux de l'éducation.
Gustave Le Bon ; Psychologie de l'éducation (1902)