Henri François d'Aguesseau

Quelques mots sur l'auteur :

Henri François d'Aguesseau

Écrivain et magistrat français né le 27 novembre 1668 à Limoges, Henri François d'Aguesseau, seigneur de Fresnes, est décédé le 9 février 1751 à Paris.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 24 citations de Henri François d'Aguesseau :

Le pouvoir de faire le mal est une imperfection, et non pas un caractère essentiel de notre liberté ; et elle ne recouvre sa véritable grandeur que lorsqu'elle perd de cette triste capacité, qui est la source de toutes ses disgrâces.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

Une trop grande austérité peut être quelquefois l'effet du caractère, et non de la simplicité de mœurs.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

Il est plus honteux de céder à la faveur qu'il n'est glorieux de lui résister.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

Le sage plaint en secret l'erreur des jugements du vulgaire.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

Il n'y a point de vertu plus rare dans notre siècle que la véritable grandeur d'âme.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

Le premier soin du juge doit être de rendre la justice, et le second de conserver sa dignité.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

Un juge souvent soupçonné peut n'être pas coupable, mais il est rare qu'il soit entièrement innocent.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

Heureux l'homme qui vit content de ce qu'il est, et ne désire que ce qu'il possède.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

L'homme, transporté loin de lui par ses désirs, et vieux dans sa jeunesse, il méprise le présent ; et courant après l'avenir, il veut toujours vivre, et ne vit jamais.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

L'homme est presque toujours également malheureux, et par ce qu'il désire, et par ce qu'il possède. Jaloux de la fortune des autres ; toujours envieux et toujours envié, s'il fait des vœux pour changer de condition, le ciel irrité ne les exauce souvent que pour le punir.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

Le caractère le plus ordinaire de ceux qui déplaisent aux autres est de se plaire trop à eux-mêmes.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

L'agréable se trouve dans l'utile.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

L'abondance des pensées produit celle des expressions.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

Tous les cœurs sont capables de sentir et d'aimer ; tous les esprits ne sont pas capables de raisonner.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

La passion triomphe toujours de ceux que la raison n'avoir pu dompter.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

Pour convaincre, il suffit de parler à l'esprit ; pour persuader, il faut aller jusqu'au cœur.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

L'homme n'est jamais plus libre que lorsqu'il assujettit ses passions à la raison, et sa raison à la justice.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

Le mérite est le seul bien qui ne s'achète point.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

Une heureuse adversité a souvent fait éclater un mérite qui aurait vieilli sans elle dans le repos obscur d'une longue prospérité.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

Tous les hommes aspirent à l'indépendance, mais cet heureux état, qui est le but et la fin de leurs désirs, est celui dont ils jouissent le moins. Avares de leurs trésors, ils sont prodigues de leur liberté, et pendant qu'ils se réduisent dans un esclavage volontaire, ils accusent la nature d'avoir formé en eux un vœu qu'elle ne contente jamais.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

Les hommes cherchent dans les objets qui les environnent un bien qu'ils ne peuvent trouver que dans eux-mêmes, et ils demandent à la fortune un présent qu'ils ne doivent attendre que de la vertu. Trompés par la fausse lueur d'une liberté apparente, ils éprouvent toute la rigueur d'une véritable tyrannie. Malheureux par la vue de ce qu'ils n'ont pas, sans être heureux par la jouissance de ce qu'ils possèdent ; toujours esclaves, parce qu'ils désirent toujours, leur vie n'est qu'une longue servitude, et ils arrivent à son dernier terme avant que d'avoir senti les premières douceurs de la liberté.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

Le caractère de la véritable grandeur est la simplicité.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

La vertu dédaigne un vain faste qui ne pourrait que l'avilir en l'énervant.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

La véritable grandeur d'âme rougit en secret des applaudissements qu'elle est forcée de recevoir.
Henri François d'Aguesseau ; Maximes et pensées (1751)

La liste des auteurs populaires :