Homère (2)

Les citations de Homère :

Calypso voit Mercure et le reconnaît.
Homère ; L'Odyssée, V, 79 - IXe s. av. J.-C.

Il en est des générations des hommes ainsi que des feuilles sur les arbres.
Homère ; L'Iliade, VI, 146 - IXe s. av. J.-C.

La persuasion repose sur les lèvres d'un ami fidèle.
Homère ; L'Iliade, XI, 794 - IXe s. av. J.-C.

Peu d'enfants ressemblent à leurs pères ; pires sont la plupart, peu deviennent meilleurs.
Homère ; L'Odyssée, II - IXe s. av. J.-C.

Les songes ne sont pas toujours vérifiés par l'événement.
Homère ; L'Odyssée, XIX - IXe s. av. J.-C.

Mieux vaut devoir son salut à une prompte retraite que de subir la loi du vainqueur.
Homère ; L'Iliade, XIV, 82 - IXe s. av. J.-C.

Qui se ressemblent s'assemblent.
Homère ; L'Odyssée, XVII, 218 - IXe s. av. J.-C.

Il est permis d'avoir quelque défiance de la femme la plus accomplie.
Homère ; L'Odyssée, XI, 457 - IXe s. av. J.-C.

Étranger, ma coutume est d'honorer les hôtes.
Homère ; L'Odyssée, XIV, 56-57 - IXe s. av. J.-C.

Laissons le passé être le passé.
Homère ; L'Iliade, XVI, 60 - IXe s. av. J.-C.

Les dieux fortunés n'aiment pas la violence.
Homère ; L'Odyssée, XIV, 85 - IXe s. av. J.-C.

Dans l'union s'affirme la force d'hommes même très médiocres.
Homère ; L'Iliade, XIII, 237 - IXe s. av. J.-C.

L'excès de sommeil fatigue.
Homère ; L'Odyssée, XV, 394 - IXe s. av. J.-C.

A distance, les maux divertissent leur homme.
Homère ; L'Iliade - IXe s. av. J.-C.

Du combat, seuls les lâches s'écartent.
Homère ; L'Iliade, XVI, 5 - IXe s. av. J.-C.

Il n'y a rien de plus terrible que la mer pour dompter un homme.
Homère ; L'Odyssée, VIII, 138 - IXe s. av. J.-C.

Le médecin vaut beaucoup d'autres hommes.
Homère ; L'Iliade, XI, 514 - IXe s. av. J.-C.

Le sot ne s'instruit que par les événements.
Homère ; L'Iliade, XVII, 32 - IXe s. av. J.-C.

Il est si peu d'enfants à égaler leur père ; pour tant qui peuvent moins, combien peu peuvent plus !
Homère ; L'Iliade - IXe s. av. J.-C.

Les célébrités de la Grèce antique :