Jean-Antoine de Baïf

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Jean-Antoine de Baïf

Poète française né le 19 février 1532 à Venise en Italie, Jean-Antoine de Baïf est décédé à Paris le 19 septembre 1589 à l'âge de 57 ans. Membre de la Pléiade et ami de Pierre de Ronsard, il est l'auteur des œuvres suivants : Les amours (1558), Les météores (1567), Le passe-temps (1573), Les mimes, enseignements et proverbes (1581).

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 49 citations de Jean-Antoine de Baïf :

À bien patienter consiste la victoire.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Mieux vaut beaucoup taire que dire, en se taisant nul perte on attire.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Nul ne peut forcer le destin.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Le danger tire du danger.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

La fortune est de verre et cassante, tant plus elle est resplendissante.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

De bon laboureur, droit sillon.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Qui a soif trouve l'eau bonne.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Peu fait d'acquêt fin contre fin.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Pour mieux sauter on recule, mais qui s'approche trop près s'y brûle.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

La raison n'entre en folle tête.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Le vice rit quand vertu pleure.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

La nuit surprend qui trop séjourne.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Qui perd sa honte anoblit sa race.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Le vice est près, mais loin est la vertu.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Un bon feu la maison honore, mauvais feu la maison dévore.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Il faut du fait non du caquet.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Je crois mes yeux non mes oreilles.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Qui fait bien, quand le mal profite, il fait mal et n'a nul mérite.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

La mère d'un couard ne pleure.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Qui aide celui qui offense, offense.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Plaisir pour plaisir n'est pas perte.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Les biens sont à qui bien en use.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Chien échaudé l'eau froide craint.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Le bon vin du bouchon se passe.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)

Qui se sent mal, aille se coucher.
Jean-Antoine de Baïf ; Les mimes, enseignements et proverbes (1576)