Jean-Benjamin de Laborde (3)

Les citations de Jean-Benjamin de Laborde :

Les français sont dans la société des nations, ce qu'est une coquette aimable dans le monde.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

La vieillesse est un tyran qui défend sous peine de la vie les plaisirs de la jeunesse.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

La générosité a cela de singulier que, quand elle fait un plaisir, elle n'attend point de retour.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

L'avare est comme ces amants qu'un excès d'amour empêche de jouir.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

L'avare est un arbre stérile.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

L'espérance rend prodigue, la crainte rend avare.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

On combat l'amour par la fuite, et la colère par le silence.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

On doit plaindre un riche qui n'a qu'une bonne table et un pauvre qui n'a que de l'appétit.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

L'imagination est une sensation qui s'apaise et s'évanouit.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

Il faut rassurer par nos égards ceux à qui l'adversité fait craindre nos mépris.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

Du vice au crime, l'occasion est le degré.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

La sympathie est une confidence tacite.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

Faites du bien à vos amis et à vos ennemis ; vous conserverez les uns, et peut-être vous gagnerez les autres.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

Qui craint l'avenir ou regrette le passé, jouit mal du présent.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

Le flambeau de la critique s'allume plus souvent pour détruire que pour éclairer.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

Lorsque les larmes sont l'expression de la tendresse, elles sont à l'amour ce qu'est la rosée aux fleurs, elles le nourrissent et le raniment.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

Oh ! combien la vie serait courte, si l'espérance ne lui donnait de l'étendue !
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

On s'accuse de défauts qu'on n'a pas pour se faire louer des vertus qu'on a.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

Exiger de la reconnaissance, c'est en exempter.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

Les grandes passions qui s'affaiblissent sont semblables à des songes.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

Pour cesser de craindre, il faut cesser d'espérer.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

On prend de l'amour auprès d'une femme de vingt ans ; une de trente en donne.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

Vouloir qu'on soit amoureux avec mesure, c'est vouloir qu'on soit fou avec raison.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

On n'est pas au comble de la douleur quand on a la force de se plaindre.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)

Le comble de l'infortune, c'est d'avoir été heureux.
Jean-Benjamin de Laborde ; Pensées et maximes (1791)