Jean-Benjamin de Laborde

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Jean-Benjamin de Laborde

Historien, écrivain, fermier général et compositeur français né le 5 septembre 1734 à Paris, Jean-Benjamin de Laborde est mort guillotiné le 22 juillet 1794 dans sa ville natale. Lors de La Révolution, Laborde étant devenu un agent de Louis XVI, sa maison et ses collections furent incendiées en août 1792, et il fut guillotiné avec les fermiers généraux deux ans plus tard.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 74 citations de Jean-Benjamin de Laborde :

Il n'y a de vraiment malheureux que ceux qui envient le bonheur des autres.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

La critique est un remède, et la satyre un poison.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

L'esprit sans bonté n'est propre qu'à faire du mal.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

Quand on n'est pas sans reproche, on s'abuse par des sophismes.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

Beaucoup de gens ont assez d'esprit pour bien parler, mais peu en ont assez pour se taire à propos.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

L'égoïsme est l'ennemi du bonheur, il défend d'aimer et d'admirer.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

Une mère ne regrette jamais les soins ni les peines que son enfant lui a coûtés.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

Ne pas écrire correctement, c'est dévoiler le peu d'éducation qu'on a reçu.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

L'amour-propre est si subtil, que souvent il se glisse dans l'éloge même que nous faisons d'autrui.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

Si rien ne surpasse les joies de l'amour maternel, rien aussi ne surpasse ses douleurs.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

L'amour propre égare bien souvent ceux qui ont le moins besoin d'augmenter leur réputation.
Jean-Benjamin de Laborde ; Histoire abrégée de la Mer du Sud (1791)

Quel honnête homme en place n'a pas été blâmé ? quel scélérat n'a pas été loué ?
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

L'absence peut guérir de l'amour : mais quel remède ! Il est aussi lent que les plus doux et aussi douloureux que les plus vifs.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

Ôtez du monde l'amour-propre et l'intérêt, vous en ôterez presque tous les vices.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

Qui se plonge dans le superflu, pleure un jour le nécessaire.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

Les confidences sont quelquefois des artifices dont on se sert pour sonder les replis du cœur.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

La sagesse distingue le bien, la vertu le pratique.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

La modestie fait des vols à l'esprit, mais le cœur le dédommage de ses pertes.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

Quand nos amis sont associés à notre gloire, la modestie ne nous est plus permise.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

La modestie est une vertu qui tient lieu de mérite à ceux qui la possèdent.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

Nous pardonnons souvent à ceux qui nous ennuient, mais jamais à ceux que nous ennuyons.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

On ne méprise ordinairement sa réputation que quand on l'a perdue.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

Tout excès de plaisir est balancé par un degré de peine.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

Le plus grand des hommes, c'est-à-dire le plus sage est certainement mort ignoré.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

On ne souhaite jamais ardemment ce qu'on souhaite par raison.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)