Du cœur, de Jean de La Bruyère (1688)

Les 50 citations de Jean de La Bruyère :

On confie son secret dans l'amitié, mais il échappe dans l'amour.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Qui a eu l'expérience d'un grand amour néglige l'amitié.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Celui qui aime assez pour vouloir aimer un million de fois plus qu'il ne fait, ne cède en amour qu'à celui qui aime plus qu'il ne voudrait.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Donner c'est agir : ce n'est pas souffrir de ses bienfaits.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Si une femme laide se fait aimer, ce ne peut être qu'éperdument.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Le tempérament a beaucoup de part à la jalousie, et elle ne suppose pas toujours une grande passion : c'est cependant un paradoxe, qu'un violent amour sans délicatesse.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

L'on n'est pas plus maître de toujours aimer qu'on ne l'a été de ne pas aimer.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Les femmes accusent les hommes d'être volages, et les hommes disent qu'elles sont légères.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

On n'aime bien qu'une seule fois, c'est la première ; les amours qui suivent sont moins involontaires.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Il y a bien autant de paresse que de faiblesse à se laisser gouverner.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Les hommes rougissent moins de leurs crimes que de leurs faiblesses et de leur vanité.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Il n'y a guère au monde un plus bel excès que celui de la reconnaissance.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

II est plus ordinaire de voir un amour extrême qu'une parfaite amitié.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

II y a un goût dans la pure amitié où ne peuvent atteindre ceux qui sont nés médiocres.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

L'amitié est plus a charge que la haine.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Regretter ce que l'on aime est un bien, en comparaison de vivre avec ce que l'on hait.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Les amours meurent par le dégoût, et l'oubli les enterre.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

L'amour naît brusquement sans autre réflexion, par tempérament ou par faiblesse : Un trait de beauté nous fixe, nous détermine.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

L'on peut avoir la confiance de quelqu'un sans en avoir le cœur : Celui qui a le cœur n'a pas besoin de révélation ou de confiance, tout lui est ouvert.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Celui qui est épuisé sur l'amitié n'a encore rien fait pour l'amour.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

L'amitié a besoin de secours : elle périt faute de soins, de confiance et de complaisance.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Tant que l'amour dure, il subsiste de soi-même.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Il est doux de voir ses amis par goût et par estime ; il est pénible de les cultiver par intérêt, c'est solliciter.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Il faut briguer la faveur de ceux à qui l'on veut du bien, plutôt que de ceux de qui l'on espère du bien.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Celui qui désire une chose avec une grande impatience, y met trop du sien pour en être assez récompensé par le succès.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Qui sait attendre le bien qu'il souhaite, ne prend pas le chemin de se désespérer s'il ne lui arrive pas.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Il faut rire avant que d'être heureux, de peur de mourir sans avoir ri.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

L'on veut faire tout le bonheur, ou si cela ne se peut ainsi, tout le malheur de ce qu'on aime.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Si l'on a donné à ceux que l'on aimait, quelque chose qu'il arrive, il n'y a plus d'occasions où l'on doive songer à ses bienfaits.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Mieux vaut s'exposer à l'ingratitude que de manquer aux misérables.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Il y a du plaisir à rencontrer les yeux de celui à qui l'on vient de donner.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

La libéralité consiste moins à donner beaucoup qu'à donner à propos.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

L'expérience confirme que la mollesse ou l'indulgence pour soi, et la dureté pour les autres n'est qu'un seul et même vice.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

C'est assez pour soi d'un fidèle ami ; c'est même beaucoup de l'avoir rencontré : On ne peut en avoir trop pour le service des autres.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Un homme dur au travail et à la peine, inexorable à soi-même, n'est indulgent aux autres que par un excès de raison.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

On invite, on offre sa maison, sa table, son bien et ses services : Rien ne coûte qu'à tenir parole.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Celui-là peut prendre, qui goûte un plaisir aussi délicat à recevoir, que son ami en sent à lui donner.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

On guérit comme on se console : On n'a pas dans le cœur de quoi toujours pleurer, et toujours aimer.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

C'est faiblesse que d'aimer : c'est souvent une autre faiblesse que de guérir.
Jean de La Bruyère ; Les Caractères, Du cœur (1688)

Biographie et ses citations classées par œuvres :