Jean Dutourd (3)

Les meilleures citations de Jean Dutourd :

L'imbécile de notre temps est un imbécile romanesque.
Jean Dutourd ; L'école des jocrisses (1970)

Rien n'est inéluctable en ce monde, et la plupart du temps l'on ne meurt que parce qu'on le veut bien.
Jean Dutourd ; Loin d'Édimbourg (1990)

On peut quand même être à peu près convenable sans forcément être pute, non ?
Jean Dutourd ; Henri ou l'Éducation nationale (1983)

Il ne faut jamais chercher à comprendre un mystère quand c'est un mystère heureux.
Jean Dutourd ; Mémoires de Mary Watson (1980)

La patrie, c'est le seul bien des pauvres face à l'internationale des riches.
Jean Dutourd ; Le spectre de la rose (1986)

L'érotisme, tout simplement, c'est la connaissance d'une nudité par un autre regard.
Jean Dutourd ; Notre amie la femme (1992)

L'érotisme, c'est Dieu cherchant Adam et Eve, nus et dissimulés dans la végétation du Paradis terrestre.
Jean Dutourd ; Notre amie la femme (1992)

Observe un hypocrite : il est hypocrite avec tout le monde, même avec les gens qui lui sont inutiles. Il est hypocrite avec lui-même. Bref, il est dupe de ses singeries. Quel haïssable personnage !
Jean Dutourd ; Les œuvres romanesques (1979)

Une femme est un être incomplet tant qu'elle n'a pas rencontré l'homme à qui elle désire tout donner d'elle, qui l'accepte et qui, en échange, la métamorphose.
Jean Dutourd ; Mémoires de Mary Watson (1980)

L'amour doit avoir pour effet de rapprocher deux personnes, et non de les séparer.
Jean Dutourd ; L'assassin (1993)

Il est bien plus facile de rendre heureux un mari qu'on n'aime pas en ayant un amant qu'on aime, qu'en restant fidèle à un homme qu'on a cessé d'aimer depuis dix ans.
Jean Dutourd ; De la France considérée comme une maladie (1982)

Une femme, c'est mou, c'est malléable, cela a besoin d'une main qui la modèle et qui la remodèle sans arrêt.
Jean Dutourd ; Pluche ou l'amour de l'art (1967)

L'esprit étincelant et vrai, qui frôle sans cesse le cynisme, effraye les jolies femmes.
Jean Dutourd ; L'âme sensible (1959)

L'amour demande des loisirs ; pas de loisirs, pas d'amour.
Jean Dutourd ; Les horreurs de l'amour (1963)

Le temps perdu à bâiller ne se retrouve jamais.
Jean Dutourd ; L'âme sensible (1959)

Amour - Pour le chasseur, la femme est une proie.
Jean Dutourd ; L'âme sensible (1959)

La femme est le roman de l'homme.
Jean Dutourd ; La Gauche la plus bête du monde (1985)

Un Auvergnat, c'est plus malin que deux Juifs.
Jean Dutourd ; Au bon beurre, le 10 septembre 1952.

Divorce - Ouvre les yeux à ton amour, tu verras ce qu'il en reste !
Jean Dutourd ; L'arbre (1948)

Tout le monde se moque des proverbes, s'amuse à les retourner, à les mettre en contradiction les uns avec les autres, mais il est certain qu'ils représentent une expérience globale, qu'ils sont les conclusions tirées par l'humanité de spectacles auxquels elle a assisté des millions de fois et qui ne varient guère.
Jean Dutourd ; Mimi-Bamboche (1979)

L'homme raisonnable, tâchant de prévoir quelque chose, se livre à un calcul des probabilités aussi juste que possible. L'homme moins raisonnable, l'écervelé ou l'étourdi, se moque des probabilités.
Jean Dutourd ; Les œuvres romanesques (1979)

Les proverbes sont un trésor, un patrimoine, un corps de recettes qu'on se repasse de siècle en siècle pour ne pas être trop malmené par le monde, un bréviaire pour le commun des mortels, un guide des embûches quotidiennes.
Jean Dutourd ; Mimi-Bamboche (1979)

On s'attache à quelqu'un que l'on rend heureux : on aime le bonheur que l'on donne.
Jean Dutourd ; Les œuvres romanesques (1979)

Les lois, comme les femmes, sont faites pour être violées, ou tout au moins bousculées.
Jean Dutourd ; De la France considérée comme une maladie (1982)

Que je sois content ou mécontent de moi sur mon lit de mort, cela ne changera pas grand-chose.
Jean Dutourd ; Doucin (1955)

La liste des auteurs populaires :