Jean Dutourd (3)

Les citations de Jean Dutourd :

Chaque femme me guérit de l'amour, jusqu'au désir suivant.
Jean Dutourd ; Les œuvres romanesques (1979)

Quelle pourrait bien être pour moi la femme idéale ? Un corps privé de pensée !
Jean Dutourd ; Les œuvres romanesques (1979)

Avec un imbécile les choses sont toujours plus difficiles qu'avec un type intelligent.
Jean Dutourd ; L'assassin (1993)

L'imbécile de notre temps est un imbécile romanesque.
Jean Dutourd ; L'école des jocrisses (1970)

Rien n'est inéluctable en ce monde, et la plupart du temps l'on ne meurt que parce qu'on le veut bien.
Jean Dutourd ; Loin d'Édimbourg (1990)

La foule, c'est-à-dire l'opinion publique, ne sait jamais, toute seule, où elle va.
Jean Dutourd ; Scandale de la vertu (1997)

On peut quand même être à peu près convenable sans forcément être pute, non ?
Jean Dutourd ; Henri ou l'Éducation nationale (1983)

Le mystère de l'amour est un fait surtout physique.
Jean Dutourd ; Le complexe de César (1946)

Il ne faut jamais chercher à comprendre un mystère quand c'est un mystère heureux.
Jean Dutourd ; Mémoires de Mary Watson (1980)

La patrie, c'est le seul bien des pauvres face à l'internationale des riches.
Jean Dutourd ; Le spectre de la rose (1986)

L'érotisme, tout simplement, c'est la connaissance d'une nudité par un autre regard.
Jean Dutourd ; Notre amie la femme (1992)

L'érotisme, c'est Dieu cherchant Adam et Eve, nus et dissimulés dans la végétation du Paradis terrestre.
Jean Dutourd ; Notre amie la femme (1992)

En amour, les femmes ne mentent pas, ou très peu ; elles ont besoin que leur cœur soit bien ordonné, comme leur logis, d'où la brutalité avec laquelle elles congédient les amants qu'elles ont cessé d'aimer, et la franchise dont elles usent pour décourager les hommes qu'elles estiment, mais dont elles ne veulent pas.
Jean Dutourd ; Portraits de femmes (1991)

Observe un hypocrite : il est hypocrite avec tout le monde, même avec les gens qui lui sont inutiles. Il est hypocrite avec lui-même. Bref, il est dupe de ses singeries. Quel haïssable personnage !
Jean Dutourd ; Les œuvres romanesques (1979)

En politique il y a une chose plus dangereuse que de faire des promesses, c'est de les tenir.
Jean Dutourd ; La Gauche la plus bête du monde (1985)

Une femme est un être incomplet tant qu'elle n'a pas rencontré l'homme à qui elle désire tout donner d'elle, qui l'accepte et qui, en échange, la métamorphose.
Jean Dutourd ; Mémoires de Mary Watson (1980)

L'amour doit avoir pour effet de rapprocher deux personnes, et non de les séparer.
Jean Dutourd ; L'assassin (1993)

Il est bien plus facile de rendre heureux un mari qu'on n'aime pas en ayant un amant qu'on aime, qu'en restant fidèle à un homme qu'on a cessé d'aimer depuis dix ans.
Jean Dutourd ; De la France considérée comme une maladie (1982)

Une femme, c'est mou, c'est malléable, cela a besoin d'une main qui la modèle et qui la remodèle sans arrêt.
Jean Dutourd ; Pluche ou l'amour de l'art (1967)

L'esprit étincelant et vrai, qui frôle sans cesse le cynisme, effraye les jolies femmes.
Jean Dutourd ; L'âme sensible (1959)

L'amour demande des loisirs ; pas de loisirs, pas d'amour.
Jean Dutourd ; Les horreurs de l'amour (1963)

Le temps perdu à bâiller ne se retrouve jamais.
Jean Dutourd ; L'âme sensible (1959)

Amour - Pour le chasseur, la femme est une proie.
Jean Dutourd ; L'âme sensible (1959)

La femme est le roman de l'homme.
Jean Dutourd ; La Gauche la plus bête du monde (1985)

On ne comprend guère le mot jeunesse avant trente ans.
Jean Dutourd ; L'âme sensible (1959)