Jean Frain du Tremblay (2)

Les citations de Jean Frain du Tremblay :

Chez l'humaine race : La gloire, l'amitié, la fortune et l'amour, ne sont pas toujours à leur place.
Jean Frain du Tremblay ; Le lièvre et la tortue (1703)

Veux-tu t'épargner du chagrin ? Fais-toi si petit, sois si nain, que sous l'œil même de l'envie, tu puisses passer ton chemin.
Jean Frain du Tremblay ; La gageure (1703)

Sur les penchants du cœur, c'est en vain qu'on raisonne, ils sont souvent un caprice du sort.
Jean Frain du Tremblay ; La jeune fille et son chat (1703)

La justice se tait à la voix du penchant.
Jean Frain du Tremblay ; L'âne et son maître (1703)

La peine qui nous affole, à l'aide du temps peut finir, et nous devons encore bénir la nature qui nous console.
Jean Frain du Tremblay ; Les deux moineaux (1703)

Nous courons, séduits par l'espoir, où la passion nous appelle, et nous trouvons... le désespoir !
Jean Frain du Tremblay ; Colin-maillard (1703)

Sur la terre, il n'est rien de parfait.
Jean Frain du Tremblay ; Philopœmen (1703)

Le ciel tire, souvent, ce que l'on voit de plus beau de la plus obscure origine.
Jean Frain du Tremblay ; La goutte d'eau (1703)

Avec un très bon cœur, des moyens de couler les jours les plus prospères, pour des opinions qui n'intéressent guères, on risque souvent son bonheur.
Jean Frain du Tremblay ; Le hibou et le linx (1703)

Le plaisir et la peine, et les biens et les maux, se balancent dans la nature.
Jean Frain du Tremblay ; La fièvre (1703)

Il est doux d'être né quelque chose.
Jean Frain du Tremblay ; L'instituteur et son élève (1703)

On recueille, suivant ses mœurs, l'amitié, l'amour ou la haine.
Jean Frain du Tremblay ; Le lapin et le porc-épic (1703)

Se méfier de son talent, est le premier pas du mérite.
Jean Frain du Tremblay ; Le berger et les deux chèvres (1703)

Ne fais point de mal au prochain, il retomberait sur toi-même.
Jean Frain du Tremblay ; La main chaude (1703)

Faire du mal me serait trop pénible, j'aime bien mieux le supporter.
Jean Frain du Tremblay ; Jupiter et la brebis (1703)

Quand on est jeune on pourrait bien attendre ; mais l'homme est en tout temps si pressé de jouir !
Jean Frain du Tremblay ; Le nid (1703)

Nous courons loin pour être instruits, et nous ne pouvons nous connaître.
Jean Frain du Tremblay ; Le philosophe et le berger (1703)

Le défaut de l'homme est un fond d'inconstance.
Jean Frain du Tremblay ; Barbet (1703)

L'hymen n'est pas un jeu, se lier pour toujours est une grande affaire, il faut y réfléchir un peu.
Jean Frain du Tremblay ; L'embarras du choix (1703)

Chacun son goût, en savoir-faire.
Jean Frain du Tremblay ; La corneille et la perdrix (1703)

Ce qu'il faut chercher à connaître mon fils, c'est le fond du panier.
Jean Frain du Tremblay ; L'avis de maître Pierre (1703)

En fait d'amour, le plus galant n'est pas toujours le plus fidèle.
Jean Frain du Tremblay ; La tourterelle et le moineau franc (1708)

J'aime fort le ton familier, mais mesuré par la décence, dès qu'il sort de la convenance, il finit par être grossier.
Jean Frain du Tremblay ; Les deux singes (1703)

L'amitié doit siéger auprès de la douleur.
Jean Frain du Tremblay ; Les deux moineaux (1703)

Que cause une injure ordinaire, mais d'une main qui nous est chère, elle va frapper droit au cœur.
Jean Frain du Tremblay ; Barbet (1703)