Jean Frain, seigneur du Tremblay

Quelques mots sur l'auteur :

Photo de Jean Frain du Tremblay

Écrivain français né en 1641 à Angers dans le Maine-et-Loire, Jean Frain du Tremblay décède le 24 août 1724 dans sa ville natale.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 74 citations de Jean Frain du Tremblay :

De l'abandon naquit la jalousie.
Jean Frain du Tremblay ; Zéphir et Flore (1692)

Un peu d'aide nous fait grand bien.
Jean Frain du Tremblay ; Deux serins (1703)

Craignons le désir d'être mieux ; il nous séduit, nous trompe, et l'erreur est cruelle.
Jean Frain du Tremblay ; Le moineau (1703)

La peine qui nous affole, à l'aide du temps peut finir, et nous devons encore bénir la nature qui nous console.
Jean Frain du Tremblay ; Les deux moineaux (1703)

À la tournure de l'esprit, on peut aisément juger l'homme.
Jean Frain du Tremblay ; Le paon, la colombe et la pie (1703)

On n'abandonne jamais un ami dans la peine.
Jean Frain du Tremblay ; L'amitié (1703)

Où le méchant critique et blâme, le bon caractère applaudit.
Jean Frain du Tremblay ; Le paon, la colombe et la pie (1703)

Il faut que le coupable n'ait pas un instant de repos.
Jean Frain du Tremblay ; Jupiter et les furies (1703)

Quand on a de la peine, on n'est pas grand jaseur.
Jean Frain du Tremblay ; Les deux moineaux (1703)

Je plains souvent les gens, rarement je les blâme, s'ils ne sont point d'un caractère heureux, je dis, on n'eut pas l'art de façonner leur âme, c'est un talent et rare et précieux !
Jean Frain du Tremblay ; L'instituteur et son élève (1703)

Du chagrin renaît la tendresse.
Jean Frain du Tremblay ; Les deux moineaux (1703)

Un cœur qui vous aime, peut vous sauver bien du chagrin.
Jean Frain du Tremblay ; Le faon (1703)

Un grand vouloir enfante un grand courage.
Jean Frain du Tremblay ; Le cerf-volant (1703)

Lorsque tout sourit à nos vœux, il est fort aisé d'être aimable.
Jean Frain du Tremblay ; Le cochet et le cochon (1703)

On peut fort bien s'aimer avec un goût contraire.
Jean Frain du Tremblay ; Le hibou et le linx (1703)

On dédaigne l'utile, on chérit l'agréable.
Jean Frain du Tremblay ; L'âne et son maître (1703)

Au doux plaisir d'aimer, heureux qui s'abandonne.
Jean Frain du Tremblay ; La jeune fille et son chat (1703)

Plaisir trop vif ne se peut endurer.
Jean Frain du Tremblay ; Plaisir et de la douleur (1703)

Chez l'humaine race : La gloire, l'amitié, la fortune et l'amour, ne sont pas toujours à leur place.
Jean Frain du Tremblay ; Le lièvre et la tortue (1703)

Veux-tu t'épargner du chagrin ? Fais-toi si petit, sois si nain, que sous l'œil même de l'envie, tu puisses passer ton chemin.
Jean Frain du Tremblay ; La gageure (1703)

Sur les penchants du cœur, c'est en vain qu'on raisonne, ils sont souvent un caprice du sort.
Jean Frain du Tremblay ; La jeune fille et son chat (1703)

La justice se tait à la voix du penchant.
Jean Frain du Tremblay ; L'âne et son maître (1703)

Sur la terre, il n'est rien de parfait.
Jean Frain du Tremblay ; Philopœmen (1703)

Avec un très bon cœur, des moyens de couler les jours les plus prospères, pour des opinions qui n'intéressent guères, on risque souvent son bonheur.
Jean Frain du Tremblay ; Le hibou et le linx (1703)

Le plaisir et la peine, et les biens et les maux, se balancent dans la nature.
Jean Frain du Tremblay ; La fièvre (1703)