Jean Frain, seigneur du Tremblay

Quelques mots sur l'auteur :

Jean Frain du Tremblay

Écrivain français né en 1641 à Angers dans le Maine-et-Loire, Jean Frain du Tremblay décède le 24 août 1724 dans sa ville natale.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 95 citations de Jean Frain du Tremblay :

À former les doux nœuds d'un tendre engagement, ne mettons point de négligence.
Jean Frain du Tremblay ; Zéphir et Flore - env. 1692.

À la tournure de l'esprit, on peut aisément juger l'homme.
Jean Frain du Tremblay ; Le paon, la colombe et la pie (1703)

On n'abandonne jamais un ami dans la peine.
Jean Frain du Tremblay ; L'amitié (1703)

À réformer des esprits faux, on perd sa peine et son courage.
Jean Frain du Tremblay ; La poulette (1703)

Dans un vilain corps, souvent loge une belle âme.
Jean Frain du Tremblay ; Philopœmen (1703)

Où le méchant critique et blâme, le bon caractère applaudit.
Jean Frain du Tremblay ; Le paon, la colombe et la pie (1703)

Pour consoler, il faut de la mesure, et dans sa marche lente imiter la nature.
Jean Frain du Tremblay ; La jeune fille et son chat (1703)

Dans le bonheur de nos enfants, continuons notre existence.
Jean Frain du Tremblay ; Les ruines (1703)

Dans le repos nonchalander son âme, est le paradis des vieux jours.
Jean Frain du Tremblay ; Le chêne et les lierres (1703)

Il faut que le coupable n'ait pas un instant de repos.
Jean Frain du Tremblay ; Jupiter et les furies (1703)

Quand on a de la peine, on n'est pas grand jaseur.
Jean Frain du Tremblay ; Les deux moineaux (1703)

Je plains souvent les gens, rarement je les blâme, s'ils ne sont point d'un caractère heureux, je dis, on n'eut pas l'art de façonner leur âme, c'est un talent et rare et précieux !
Jean Frain du Tremblay ; L'instituteur et son élève (1703)

Du chagrin renaît la tendresse.
Jean Frain du Tremblay ; Les deux moineaux (1703)

Un cœur qui vous aime, peut vous sauver bien du chagrin.
Jean Frain du Tremblay ; Le faon (1703)

Le véritable amour est timide et discret, il a besoin qu'on le devine.
Jean Frain du Tremblay ; La tourterelle et le moineau franc (1708)

Où le sort voulut nous lier, il faut savoir vivre paisible.
Jean Frain du Tremblay ; Le pauvre chien (1703)

Un grand vouloir enfante un grand courage.
Jean Frain du Tremblay ; Le cerf-volant (1703)

Lorsque tout sourit à nos vœux, il est fort aisé d'être aimable.
Jean Frain du Tremblay ; Le cochet et le cochon (1703)

On peut fort bien s'aimer avec un goût contraire.
Jean Frain du Tremblay ; Le hibou et le linx (1703)

On dédaigne l'utile, on chérit l'agréable.
Jean Frain du Tremblay ; L'âne et son maître (1703)

Au doux plaisir d'aimer, heureux qui s'abandonne.
Jean Frain du Tremblay ; La jeune fille et son chat (1703)

Tel de ses bons parents fait gémir la vieillesse, qui se fût conduit comme il faut si l'on eût puni son défaut, qu'on a traité de gentillesse.
Jean Frain du Tremblay ; Le petit garçon et son chat (1703)

Après mûr examen, le sage délibère.
Jean Frain du Tremblay ; L'étourneau (1703)

Il faut avoir soin du prochain, quand on est sur la même couche.
Jean Frain du Tremblay ; Les deux melons (1703)

Plaisir trop vif ne se peut endurer.
Jean Frain du Tremblay ; Plaisir et de la douleur (1703)