Jean-François Marmontel (4)

Les plus belles citations de Jean-François Marmontel :

Abandonner son meilleur ami dans le malheur est une lâcheté, et la plus grande des bassesses.
Jean-François Marmontel ; Leçons d'un père à ses enfants (1806)

L'homme en qui l'amour-propre domine, ne voit que lui seul au monde ; tellement que, tout ce qui n'est pas lui, n'est rien pour lui, ou n'est fait que pour lui.
Jean-François Marmontel ; Leçons d'un père à ses enfants (1806)

L'homme vain méprise les talents qu'il n'a pas, tellement que s'il n'en a aucun, il les méprise tous.
Jean-François Marmontel ; Leçons d'un père à ses enfants (1806)

L'espérance, c'est un bien, en attendant mieux.
Jean-François Marmontel ; Mémoires, V (1800)

Le grand art d'être utile aux hommes, c'est de tourner les plaisirs au profit des mœurs.
Jean-François Marmontel ; Réflexions sur la tragédie (1750)

Sous le règne du crime, la place de l'honneur est dans l'obscurité.
Jean-François Marmontel ; Denis le tyran, II, 3 (1748)

L'art de commander demande un long usage.
Jean-François Marmontel ; Denis le tyran, I, 3 (1748)

Le bonheur des ingrats enhardit leur audace.
Jean-François Marmontel ; Denis le tyran, I, 2 (1748)

Le premier ennemi d'un héros, c'est lui-même.
Jean-François Marmontel ; Denis le tyran, I, 7 (1748)

Du commerce des cœurs les esprits s'enrichissent.
Jean-François Marmontel ; Denis le tyran, Épître à Voltaire (1748)

Il est des douleurs plus attachantes que le plaisir même.
Jean-François Marmontel ; Mémoires d'un père (1800)

Nous naissons différents : soyons ce que nous sommes.
Jean-François Marmontel ; Le huron - 1768.

Si la paresse dans la jeunesse est douce, les conséquences dans la vieillesse en sont cruelles.
Jean-François Marmontel ; Leçons d'un père à ses enfants (1806)

Gagnons l'estime des gens de bien, quant à l'opinion de la multitude, ménageons-la sans la flatter.
Jean-François Marmontel ; Leçons d'un père à ses enfants (1806)

On est bien près d'être vicieux, lorsqu'on est faible.
Jean-François Marmontel ; Leçons d'un père à ses enfants (1806)

La gloire fut toujours, malgré l'envie, la compagne de la vertu.
Jean-François Marmontel ; Leçons d'un père à ses enfants (1806)

Tout n'est qu'erreur ou vice, hors des limites de la raison.
Jean-François Marmontel ; Leçons d'un père à ses enfants (1806)

Il vaut mieux pardonner un tort apparent et même réel, que de s'exposer à être ingrat.
Jean-François Marmontel ; Leçons d'un père à ses enfants (1806)

L'homme est placé libre entre le vice et la vertu.
Jean-François Marmontel ; Leçons d'un père à ses enfants (1806)

Le génie et la vertu marchent à travers les obstacles, rien ne les arrête.
Jean-François Marmontel ; Leçons d'un père à ses enfants (1806)

On n'est jamais mieux qu'au sein de sa famille.
Jean-François Marmontel ; Lucile (1769)