Jean-Jacques Rousseau (4)

Les citations de Jean-Jacques Rousseau :

Ne soyez point prodigue en refus, mais ne les révoquez jamais.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Il y a peu d'hommes d'un cœur assez sain pour savoir aimer la liberté.
Jean-Jacques Rousseau ; Lettre écrite de la montagne, VIII (1764)

La tempérance et le travail sont les deux vrais médecins de l'homme : Le travail aiguise son appétit, et la tempérance l'empêche d'en abuser.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

il ne faut point cesser d'être aimable quand on veut être toujours aimé.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

La vie est courte, c'est une raison d'en user jusqu'au bout.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou La nouvelle Héloïse (1761)

L'art d'assaisonner les plaisirs n'est que celui d'en être avare.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou La nouvelle Héloïse (1761)

Enthousiaste oisif de la vertu, vous bornerez-vous sans cesse à l'admirer, sans la pratiquer jamais.
Jean-Jacques Rousseau ; Pensées d'un esprit droit (1826)

Il n'est pas si facile qu'on pense de renoncer à la vertu ; elle tourmente longtemps ceux qui l'abandonnent, et ses charmes, qui font les délices des âmes pures, font le premier supplice du méchant qui les aime encore, et n'en saurait jouir.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou la nouvelle Héloïse (1761)

Le vrai courage est toujours ce qu'il doit être, il ne faut ni l'exciter ni le retenir : l'homme de bien le porte partout avec lui : au combat, contre l'ennemi ; dans un cercle, en faveur des absents et de la vérité ; dans son lit, contre les attaques de la douleur et de la mort.
Jean-Jacques Rousseau ; Pensées d'un esprit droit (1826)

Chacun ne juge des autres que par soi-même.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou la nouvelle Héloïse (1761)

Que faut-il faire pour vieillir bien tard ? Vivre sagement tandis qu'on est jeune.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Le plus lent à promettre est toujours le plus fidèle à tenir.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Qui a conservé jusqu'à vingt ans son innocence est à cet âge le plus aimable des hommes.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Souvenez-vous que si votre époux vit heureux chez lui, vous serez une femme heureuse.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Tout ce qu'on prend pour faveur en devient une.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

La véritable politesse consiste à marquer de la bienveillance aux hommes.
Jean-Jacques Rousseau ; Maximes et réflexions (1749-1832)

Si c'est la raison qui fait l'homme, c'est le sentiment qui le conduit.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou La nouvelle Héloïse (1761)

La chasse endurcit le cœur aussi bien que le corps.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Les fripons sont d'honnêtes gens comme tout le monde !
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou la nouvelle Héloïse (1761)

Chacun met son être dans le paraître.
Jean-Jacques Rousseau ; Pensées et maximes (1712-1778)

Jamais la nature ne nous trompe, c'est toujours nous qui nous trompons.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Plus le corps est faible, plus il commande ; plus il est fort, plus il obéit.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

On m'a fait les protestations d'attachement les plus fortes, on les a accompagnées des expressions les plus affectueuses, des promesses les plus flatteuses, des démonstrations les plus séduisantes ; mais tout cela n'était qu'un langage qui paraissait dire tout, et qui ne signifiait rien : le cœur avait, l'air de s'épancher en sentiments tendres et sincères, et dans le fond il ne sentait rien. J'ai enfin percé au travers de toutes ces apparences ; j'ai réduit les paroles à leur véritable sens : j'ai apprécié à leur juste valeur les témoignages les plus spécieux, et je n'ai vu que de l'indifférence, de la cupidité et de la perfidie.
Jean-Jacques Rousseau ; Pensées d'un esprit droit (1826)

On n'a de religion qu'autant qu'on ne fait pas contre les autres ce que nous ne voudrions pas qu'ils fissent contre nous, et qu'on fait pour eux ce qu'on voudrait qu'ils fissent pour nous.
Jean-Jacques Rousseau ; Pensées d'un esprit droit (1826)