François-Xavier-Joseph Droz

Quelques mots sur l'auteur :

Joseph Droz

Philosophe et historien français né le 31 octobre 1773 à Besançon en Franche-Comté, Joseph Droz est décédé le 9 novembre 1850 à Paris. Élu à l'Académie française le 2 décembre 1824, il nous a laissé plusieurs ouvrages, dont Essai sur l'art oratoire (1799), Essai sur l'art d'être heureux (1806), Aveux d'un philosophe chrétien (1848).

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 26 citations de Joseph Droz :

Un fidèle ami est un soutien précieux dans les jours difficiles.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

Un ami nous reproche nos fautes, mais il sait les excuser.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

Un ami est un frère que nous avons choisi.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

S'il est dans le cœur de l'homme un sentiment désintéressé, c'est l'amour paternel. Notre tendresse pour nos enfants est indépendante de la réflexion ; nous les aimons, parce qu'ils sont nos enfants : leur existence fait partie de la nôtre, et elle est même bien plus que la nôtre.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

Un des plus beaux jours de la vie, et peut-être le plus beau de toute notre existence, est celui où la naissance d'un enfant ouvre notre âme à des émotions qu'elle ignorait encore hier.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

Le bonheur le plus pur est celui de deux êtres qu'unissent l'estime et l'amour.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

La femme est un être charmant, mélange heureux de sensibilité, de sagesse et de légèreté.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

Quand deux époux, unis par la tendresse et l'amour, ont un bon cœur et des goûts simples, tout leur présage un souriant avenir. Il faut qu'ils apprennent à vivre loin du monde, qu'ils n'existent que pour eux, qu'ils cachent leur bonheur loin des envieux, et leur vie sera ainsi le plus heureux des songes.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

Une femme est le meilleur ami que nous destine la nature.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

La plus belle des qualités, c'est l'égalité d'humeur : cet être est à chérir ; c'est celui qu'on aime côtoyer, celui qu'on est certain de trouver toujours avec la sérénité sur le front, et le sourire sur les lèvres.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

Les talents sont peu de chose, si l'on n'y joint l'heureux talent de les faire valoir.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

Le crédit n'est pas un revenu, c'est une somme qui s'épuise à mesure qu'on la dépense.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

La qualité la plus précieuse, c'est la douce et constante égalité d'humeur.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

La curiosité est le défaut d'un petit esprit qui, ne sachant pas s'occuper, a besoin de s'amuser des occupations des autres.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

La modestie donne aux talents, aux vertus, un charme pareil à celui que la pudeur ajoute à la beauté.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

Le vice peut faire d'heureux mortels, la vertu seule fait des mortels heureux.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

Soyons reconnaissants, la reconnaissance prolonge le plaisir que le bienfait a causé.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

S'il ne reste rien des services qu'on a reçus, il reste toujours quelque chose de ceux qu'on a rendus.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

L'indulgence porte avec elle sa récompense, voyons nos semblables tels à peu près qu'ils devraient être.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

Pour ramener les esprits égarés, croyons au repentir, et portons l'espérance dans le cœur du coupable.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

Moins on s'occupe des vices et des travers des hommes, plus l'existence est douce.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

L'heureux secret pour être bien avec soi-même, et bien avec les hommes, c'est l'indulgence.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

Devenir sévère, c'est oublier les qualités dont on est dépourvu, c'est oublier la faiblesse des hommes.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

Pour mériter l'affection d'autrui, il faut l'aimer, et cultiver les vertus qui répandent des charmes sur sa vie.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

Pour être heureux, il faut d'abord être content de soi, et si possible, contenter les autres.
Joseph Droz ; Essai sur l'art d'être heureux (1806)

La liste des auteurs populaires :