Joseph Joubert (3)

Les meilleures citations de Joseph Joubert :

Qui n'a pas les faiblesses de l'amitié n'en a pas les forces.
Joseph Joubert ; Des passions et affections de l'âme, XXXVIII (1866)

On n'est guère malheureux par réflexion.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

Les passions sont aux sentiments ce que la pluie est à la rosée.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

Le génie commence les beaux ouvrages, mais le travail les achève.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

La paix de l'âme vaut mieux que la curiosité, et que toutes les autres ambitions.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

On ne peut trouver de poésie nulle part, quand on n'en porte pas en soi.
Joseph Joubert ; De la poésie, XLVI (1866)

L'imagination est l'œil de l'âme.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

Il n'y a que nos passions et nos pensées qui nous fassent comprendre celles des autres.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

Le droit du plus faible est la justice.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

La beauté touche les sens et le beau touche l'âme.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

La familiarité plaît, même sans bonté ; avec la bonté, elle enchante.
Joseph Joubert ; De la politesse, C (1866)

Enseigner, c'est apprendre deux fois.
Joseph Joubert ; De l'éducation, LXVIII (1866)

Il y a des indulgences qui sont un déni de justice.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

La justice est la vérité en action.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

Le cœur est à l'âme ce que le sexe est au corps, c'est l'organe de son amour.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

Le courageux a du courage, et le brave aime à le montrer.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

La vertu, c'est la santé de l'âme.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

Les passions des jeunes gens sont des vices dans la vieillesse.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

Le son est au vent ce que la flamme est à la chaleur.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

La bonne volonté se nourrit facilement d'espérances.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

N'est pas heureux qui ne veut l'être.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

Le prie-Dieu est un meuble indispensable au bon ordre ; où il n'est pas, il n'y a point de pénates, point de respect.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

Sans le devoir la vie est morte et désolée, elle ne peut plus se tenir.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)

Tout s'apprend, même la vertu.
Joseph Joubert ; De la sagesse, XXXI (1866)

La nécessité peut rendre innocente une action douteuse, mais elle ne saurait la rendre louable.
Joseph Joubert ; De la sagesse, XX (1866)